mardi 9 juillet 2019

Replis d'Emmanuel Quentin

Replis est le nouveau roman d'Emmanuel Quentin, une dystopie post-apocalyptique (ou l'inverse) publiée chez Mü éditions. Je me suis empressée de l'acheter pour pouvoir lire ce nouveau récit d'un de mes auteurs doudous !

La guerre des images a bien lieu. Tout est désormais sous contrôle d’un gouvernement autocratique. Une seule lueur d’espoir : savoir que vous pourrez vous assimiler à vos enfants quand la fin sera venue. Mais à quel prix ?
Daniel Sagnes le connaît. Et quand vient le moment d’accueillir en lui la conscience d’un père qu’il déteste, il n’a d’autre alternative que la fuite.

Voici un titre, Replis, très bien choisi ! Emmanuel Quentin nous emmène dans un futur pas si lointain, dans lequel les villes se sont repliées sur elles-mêmes, car à l'extérieur une étrange et mortelle brûlure ronge les terres. La technologie et la science, avancées, servent les intérêts de gouvernements totalitaires (vidéosurveillance, géolocalisation, guerre de l'image et j'en passe !)

Daniel, un jeune homme assez détestable, manipule professionnellement des vidéos afin de servir le propos de son obscure hiérarchie, qui sont ensuite diffusées au plus grand nombre. J'ai pas mal pensé aux deepfakes pendant cette lecture, vous savez, ces vidéos dont il est quasi impossible de dire que ce sont des fausses !



Alors avec tout ça, on est déjà pas mal dystopiquement parlant, mais l'auteur nous en rajoute une couche : un parent, arrivé en fin de vie, peut demander à transférer sa conscience dans le cerveau de son enfant, qui n'a pas vraiment d'autre choix que d'accepter. Le père de Daniel, mourant, lui demande de l'accueillir. Sauf que Daniel hait son père depuis un drame de son enfance, et refuse l'Assimilation. Mais il se rend vite compte que son père, scientifique qui a (comme de bien entendu) inventé l'Assimilation, ne va pas lui laisser le choix, et il décide de s'enfuir.

Banc englouti !
Commence alors une fuite éperdue dans les Terres brûlantes et la partie post-apo du roman, que j'ai beaucoup appréciée. Me reste en mémoire une image d'un homme nageant au-dessus d'un stade englouti, un passage qui m'a frappée et que j'ai vu dans ma tête comme dans un film ! L'auteur m'a rappelé pourquoi j'aime ce sous-genre malgré son côté désespéré et sûrement prémonitoire. Mourrons gaiement tous ensemble !

Au final, j'ai regretté de ne pas apprécier plus que ça le personnage principal, mais Emmanuel Quentin a fait en sorte de le rendre plutôt antipathique, et ça marche.

Replis d'Emmanuel Quentin chez Mü éditions est typiquement un roman à lire l'été, court et intense, avec un bon équilibre entre aventure et réflexion ! Le puzzle de l’intrigue prendra sens à la fin du roman, comme il se doit. Un petit plaisir en somme, même si, je l'avoue, je lui ai préféré le livre précédent de l'auteur, Où s'imposent les silences ;-)

D'autres avis sur la blogosphère : Yogo, Feydrautha

Replis
d'Emmanuel Quentin
Mü éditions - Juin 2019
264 pages 
Papier : 19€ / Numérique : 6,49€

6 commentaires:

  1. Pour quelqu'un qui est en "repos" tu es bien présente.

    Nous sommes d'accord sur l'ensemble et je pourrai ajouter une conclusion supplémentaire : nous serons là pour le prochain roman d’Emmanuel Quentin ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis au ralenti, pas en repos :p
      Oh oui on sera là !

      Supprimer
  2. à 6.49, je le lirais dans le futur, vous dites tellement de bien de cet auteur.

    RépondreSupprimer
  3. J'ai très très envie de le lire celui-ci et c'est pas avec des avis comme ça que ça va changer ^^

    RépondreSupprimer

Pages vues