vendredi 12 juin 2015

Le Voile des apparences de Natacha Calestrémé

Le Voile des apparences est un roman policier paranormal de Natacha Calestrémé publié chez Albin Michel. Elle est l'auteure du Testament des abeilles, cité plusieurs fois dans le livre qui semble reprendre les mêmes personnages.

Après une série d’événements tragiques, Yoann Clivel, flic brillant de la police judiciaire, n’a d’autre choix que de se rendre dans un hôpital psychiatrique. Il y fait la connaissance d’un jeune homme atteint d’autisme qui aurait la capacité d’entrer en relation avec les morts. L’un de ses « fantômes » est une femme qui prétend avoir été assassinée. Supercherie ? Délire d’un malade mental ? Ou piste à prendre au sérieux ?
Happé par les méandres de cette étrange affaire, Clivel se retrouve face à une autre énigme : l’assassinat de son propre père lorsqu’il était enfant…


Le Voile des apparences diffère des autres policiers par son côté paranormal, pour le reste, il est classique, tant dans sa double intrigue (une enquête + un mystère dans la vie du personnage principal) que dans son personnage principal, archétype du flic expérimenté et tourmenté. L'auteure y aborde également un thème difficile : l'autisme et sa prise en charge. Le tout donne un récit rapide et agréable à lire.

Au tout départ, je croyais avoir affaire à ce qu'on appelle un thriller. En réalité, ce n'est pas tout à fait le cas, car il n'y a pas ce frisson d'angoisse de savoir ce qu'il va arriver aux personnages. Ce qui devait arriver est arrivé il y a bien longtemps. Yoann Clivel va donc mener son enquête sans menace sur sa vie. De fait, j'estime donc avoir affaire à un roman d'enquête. 

En fait, ce texte tire son épingle du jeu par son côté paranormal. En effet, Yoann va s'appuyer sur deux enfants pour mener ses enquêtes : le fils de sa compagne, qui exprime des choses qu'il n'est pas censé connaître dans son langage d'enfant et un adolescent autiste qui pratique l'écriture automatique. A travers ses mots, c'est une femme qui parle, semblant indiquer qu'elle a été assassinée. Qui est-elle ? Que s'est-il passé ?

Ce roman est sympathique à lire car il ne met pas trop le lecteur sous tension. C'est en le lisant que je me suis rendue compte que c'était agréable, ça détend !

L'auteure y aborde aussi un thème difficile : l'autisme et sa prise en charge. Il est vrai que l'autisme est une maladie mal connue, et encore souvent mal abordée par les médecins. Ici elle dénonce cette "médicalisation" de la prise en charge. Au lieu d'essayer de comprendre, de s'adapter, on place les autistes sous camisole chimique, et mets toi dans le coin là bas et que je ne te vois plus, toi que je suis incapable d'aider... Elle dénonce aussi comment on culpabilise les parents qui la plupart du temps ne sont pour rien dans l'état de leur enfant. Tout ce qu'on peut dire c'est que le chemin sera long, et les mentalités difficiles à changer ! Elle intègre parfaitement son propos au roman.

Pour résumer, Le Voile des apparences de Natacha Calestrémé publié chez Albin Michel est un roman policier avec des éléments paranormaux. L'enquête est intéressante, et le personnage principal a les fêlures qu'il faut pour le rôle titre. L'auteure en profite pour aborder le thème de l'autisme et dévoiler la mauvaise prise en charge de cette maladie. Voici une lecture rapide et agréable.
 
 Le Voile des apparences
de Natacha Calestrémé
Éditions Albin Michel - juin 2015
330 pages
Papier : 19,50€ / Numérique : 13,99€

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Pages vues