mercredi 10 décembre 2014

Breizh of the Dead de Julien Morgan

Breizh of the Dead de Julien Morgan est un court roman publié par les Éditions Critic. Il célèbre leur cinquième anniversaire, et est offert jusqu'au 31 décembre pour l'achat de deux livres édités chez Critic.

Quand Florent rentre en Bretagne pour présenter son petit ami Stéphane à sa famille, il n’imagine pas que le comité d’accueil sera composé… de morts-vivants. Un train convoyant des produits toxiques déraille et c’est toute l’Armorique qui défouraille. Plongés au cœur du chaos, jetés sur les routes aux côtés de quelques survivants, Florent et Stéphane devront faire bien plus que leur coming out s’ils veulent survivre à l’apocalypse zombie. Pourtant, dans ce monde détruit, l’ennemi n’est pas toujours celui que l’on croit…

Breizh of the Dead est un court roman zombie. Les protagonistes se battent contre les créatures affamées mais aussi contre des survivants sans foi ni loi. L'histoire est sympathique à suivre dès lors que l'on sait à quoi s'attendre, c'est à dire un post-apo classique rempli de références au genre. L'écriture m'a fait penser à l'excellent Alone de Thomas Geha (qui se passe aussi en Bretagne) ou encore aux romans post-apo de Laurent Whale (Les Damnés de l'asphalte par exemple).

Julien Morgan se démarque de la production habituelle par le choix de ses personnages principaux. Ceux-ci sont un couple homosexuel, chose rare en terme de personnage principal - quoique - en SF (et peut-être encore plus ailleurs, si on exclut les mangas). Les deux étudiants en médecine, partis de l'Île de France un an plus tôt pour présenter Stéphane aux parents de Florent (et faire son coming-out du même coup), ont été pris dans l'apocalypse zombie due au déraillement d'un train plein de substances toxiques. Forts de leurs compétences médicales, ils ont survécu jusqu'ici et ont constitué un petit groupe de survivants. Ils vivent dans un supermarché, ce qui n'est pas sans rappeler Dawn of the dead de Romero.

Quant à la localisation de l'intrigue en Bretagne, elle parlera évidemment aux bretons (ces gens bizarres), et n'empêchera pas du tout la lecture des non-bretons (la honte sur eux). Non mais moi je vis en Bretagne, et je suis normande, alors je ne fais partie d'aucune des deux catégories sus-citées :p Quoiqu'il en soit le titre Breizh of the Dead, ça claque, rien que pour ça je dis bravo ! Et puis ça rappelle d'où viennent les livres Critic ;-)

"Je n'excluais pas l'idée que la Bretagne eût été un endroit sympa
quand les gens ne s'entretuaient pas encore pour une boîte de raviolis ou un groupe électrogène.
Le fait est qu'aujourd'hui, c'était devenu un no man's land où erraient
des vivants, des morts, des péquenauds, des morts-vivants
et vraisemblablement quelques péquenauds morts-vivants.
Comme partout en France, pour ce que j'en savais."

Je reprocherais éventuellement le côté un peu "catalogue" d'armes, qui vient certainement de la volonté d'une bonne documentation sur le sujet. Pour moi, c'est un peu indigeste, mais ça ne concerne que peu de passages.

Vous pouvez retrouver une interview de l'auteur chez Choupinette. Comment ne pas aimer quelqu'un qui utilise pour se situer en tant qu'auteur "une échelle de 1 à Xavier Dollo" et qui fait référence à Waterworld dans son livre ? (J'y ai pensé dès l'apparition du tanker, presque la honte mais pas trop) 

Pour résumer, Breizh of the Dead de Julien Morgan aux Editions Critic est un roman qui remplit son office : divertir le lecteur pour un court moment de post-apo zombie, et c'est un beau cadeau de la part de l'éditeur pour ses 5 ans !


Participation n°5
dans le cadre du Zombies challenge
de La Prophétie des Ânes
Les avis de Cornwall, Lorhkan

Breizh of the Dead
de Julien Morgan
Éditions Critic - Novembre 2014
210 pages
Offert pour l'achat de deux livres de l'éditeur

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Pages vues