samedi 7 septembre 2013

Le Canot de Richard Paul Russo



Je ne sais plus quel grand philosophe a dit un jour "Noir, c'est noir, il n'y a plus d'espoir", mais cette affirmation est un résumé fidèle du Canot de Richard Paul Russo, courte nouvelle téléchargée gratuitement en août sur Le Bélial'. Elle est extraite du Bifrost 30.

Cinq personnes sont coincées dans une navette de secours, le canot donc, dans le non-univers. Il semble que le saut dans le "subespace" de leur vaisseau-mère ait mal tourné. Ils attendent donc dans ces quelques mètres carrés qu'on vienne les secourir. Enfermé avec des personnes qu'on ne connait pas et perdu dans l'espace, le temps passe trèèèès lentement, et l'angoisse monte.

Le Canot doit faire à peu près dix pages. C'est aussi court que c'est intense, oppressant récit d'une dérive dans l'espace. L'auteur file sa métaphore tout au long du texte, la narratrice Sarah se rappelant d'une nouvelle sur des naufragés perdus en pleine mer. Les personnages ont chacun leur spécificité et leur rôle, une belle réussite en si peu de pages.

Pour résumer, Le Canot est un huis-clos spatial oppressant, un beau texte de Richard Paul Russo, auteur de La Nef des fous.
Oppressant huis-clos dans l'espace. Court mais intense.
Lecture n°52 dans le cadre
du challenge Je lis des nouvelles et des novellas

Lecture n°5 dans le cadre
du Summer Star Wars Episode I
  

2 commentaires:

  1. Il est dans ma liseuse, faut que je le déterre avant la fin du SSW quand même ^^

    RépondreSupprimer
  2. Surtout que ça se lit en 10 mn !

    RépondreSupprimer

Pages vues