dimanche 20 octobre 2019

Huit ans déjà !

Joyeux bloganniversaire au Papillon dans la Lune ! 

Huit ans que vous me supportez, bravo à vous, c'est environ incroyable !

Je n'ai pas trop envie de me perdre en chiffres et autres bilans (la flemme et puis on s'en fout), parlons plutôt des projets :
  • 2 jours aux Utopiales prévus les 1er et 2 novembre, je n'y suis pas retournée depuis 3 ans
  • un petit challenge hivernal, qui va sûrement revenir pour une saison 2 dès le 1er décembre, on en reparle !
  • Je suis toujours jurée pour le Prix Planète SF des blogueurs et mes lectures ont déjà bien démarré pour l'année 2020.
J'ai repris un bon petit rythme de lecture depuis quelques mois et ça me ravit !

Je pratique la lecture audio de façon régulière et j'adore. J'ai d'ailleurs commis un article à ce sujet et un tag regroupe toutes mes audiolectures (oh je me laisse aller à donner un chiffre : mon petit guide de la lecture audio cumule plus de 3200 vues depuis sa publication, ça me fait plaisir).

Donc c'est reparti pour un tour... Merci et bisous licornes !!!
 

jeudi 17 octobre 2019

⭐ La Fracture de Nina Allan

"Dans cette histoire, tout est vrai. Ou alors rien n'est vrai. Honnêtement, je ne sais plus."

La Fracture de Nina Allan est un roman aux frontières de la SF paru chez Tristram. Il devrait plaire aux amateurs de Christopher Priest !

En 1994, Julie Rouane, 17 ans, disparaît de chez elle. Alors que sa soeur Selena et sa mère tentent de se reconstruire, son père, persuadé qu'elle est toujours en vie, enquête de son côté. [SPOIL à un tiers] Vingt plus tard, Julie refait surface, et entreprend de raconter ce qui lui est arrivé.

Ce roman est paru sans étiquette, plutôt en littérature générale. Il faut dire qu'il est difficile de faire entrer La Fracture dans une case. C'est ma première rencontre avec l'autrice, et après une bonne centaine de pages d'attente, j'ai été récompensée par une histoire passionnante !

dimanche 13 octobre 2019

Cadavre exquis d'Agustina Bazterrica

"Aujourd'hui, elle vend même des brochettes d'oreilles et de doigts qu'elle appelle des brochettes mixtes."

Cadavre exquis est un court roman d'anticipation et d'horreur d'Agustina Bazterrica publié chez Flammarion.

Un virus a décimé la totalité des animaux vivant sur terre. (Faux, un virus a rendu les animaux impropres à la consommation humaine). Pour survivre, les hommes ont développé une race d'origine humaine élevée exclusivement comme bétail pour la consommation. Un jour, un homme s'éprend d'une telle femme. En cachette, il va peu à peu la traiter comme un être humain, alors que pour cela, il risque la peine de mort.

Il se trouve que durant cette lecture se voulant éprouvante, j'ai parfois ri. J'ai ri du ridicule de la situation, de son improbabilité quasi-totale en l'état. 

Ne vous y trompez pas, j'ai bien compris le propos de l'autrice. Son analogie animaux/humains est tellement flagrante qu'il serait difficile de passer à côté. C'est bien ça le problème.

jeudi 10 octobre 2019

⭐ L'Incivilité des fantômes de Rivers Solomon

"Toute notre vie, reprit-elle, on a cru qu'il n'y avait rien d'autre que ce vaisseau. Si tu savais qu'il y avait autre chose, est-ce que tu ne serais pas prête à tout abandonner toi aussi ? Moi je m'arracherais le cœur et je le jetterais dans le néant, si ça lui permettait de battre, même juste pour une fraction de seconde, ailleurs que dans cette saleté de cage de merde."

L'Incivilité des fantômes est un roman SF de Rivers Solomon publié chez Les Forges de Vulcain. Dans un vaisseau générationnel, l'esclavage a été rétabli. Un des romans de l'année !

Aster, jeune femme noire au fort caractère, met son intelligence au service des autres. Suite à une altercation avec un homme qui lui en voudra, elle se rebelle dans le vaisseau spatial qui emmène les derniers survivants de l'humanité vers un hypothétique éden. Sa révolte est remarquable, car les riches Blancs ont réduit en esclavage les personnes de couleur. 

J'ai mis quelques semaines à écrire cette chronique, car j'avoue que j'ai tellement de choses à dire que je ne sais pas par quel bout commencer !! Mes notes, c'est juste le bordel, alors je m'excuse d'avance si ma chronique aussi.

Alors je propose de débuter par la base : FUCK LE PATRIARCAT. Bien.

mardi 8 octobre 2019

⭐ Ada Lovelace ou la beauté des nombres de Catherine Dufour

"Les femmes ne sont pas admises dans les bibliothèques scientifiques - en tout cas, pas dans celle de la Royal Society, qui est ce qui existe de mieux en la matière. Ada s'en plaint, cherche des solutions et n'en trouve pas. Quels que soient les travaux qu'elle envisage, elle ne peut pas les faire seule. Or, elle est seule." 

FUCK PATRIARCHY !!!!!

Ada Lovelace ou la beauté des nombres est une biographie écrite par Catherine Dufour, écrivaine de SFFF et ingénieure en informatique, et publiée chez Fayard. On y retrouve la gouaille de l'autrice, particulièrement rafraîchissante dans une non-fiction au final assez sombre !

Ada Lovelace, fille du poète Lord Byron, est une lady anglaise perdue dans les brumes du xixe siècle. Nous voilà cent ans avant le premier ordinateur, et personne ne se doute que cette jeune femme maladive, emprisonnée dans un corset, étouffant entre un mari maltraitant et une mère abusive, s’apprête à écrire le premier programme informatique au monde.
À 25 ans, déjà mère de trois enfants, Ada Lovelace se prend de passion pour les mathématiques. Elle rencontre Charles Babbage, qui vient de concevoir une machine à calculer révolutionnaire pour l’époque. C’est en la voyant qu’Ada a soudain l’intuition de ce qui deviendra l’informatique.
Sans elle, pas d’Internet, pas de réseaux sociaux, pas de conquête de l'espace.

Étant donnés les excellents premiers retours sur cette biographie, notamment celui de Tigger Lilly, j'ai peu hésité avant de me lancer dans sa lecture !

dimanche 6 octobre 2019

[anatèm] de Neal Stephenson : Prix Planète SF des blogueurs 2019


A moins de vivre dans une grotte ou de ne pas connaître le Planète SF (hein quoi ? non ?) vous avez vu passer cette info : [anatèm], l'excellent, l'inoubliable roman de Neal Stephenson publié chez Albin Michel Imaginaire, a reçu le Prix Planète SF des blogueurs 2019 !

Bravo à Neal Stephenson pour cette histoire qui m'a transportée, ce n'est rien de moins qu'un monument de la SF. Bravo Jacques Collin pour sa traduction, mais quel boulot monstre ! 

A bientôt pour de nouvelles aventures, d'ailleurs mes lectures pour le Prix Planète-SF 2020 ont déjà bien commencé !!

jeudi 3 octobre 2019

Une Cosmologie de monstres de Shaun Hamill

"- Tu ne crois pas en Dieu ?
Il laissa tomber sa casquette sur la table. 
- On n'a jamais été présentés."

Une Cosmologie de monstres est le premier roman de Shaun Hamill. Publié chez Albin Michel Imaginaire, ce texte fantastico-horrifique est impressionnant de maîtrise. Malgré tout, j'ai été un peu déçue.

A Vandergriff, au Texas, Margaret Turner a ouvert une attraction autour d'une maison hantée afin de rendre hommage à son défunt mari, fan de l’œuvre de Lovecraft. Tandis que l'attraction commence à fonctionner, sa fille aînée disparaît, ainsi que d'autres enfants de la ville. Son autre fille, dépressive, passe son temps à écrire de longues lettres adressées à son petit frère Noah.

mardi 1 octobre 2019

La Guerre après la dernière guerre de Benedek Totth

"C'est ce qui n'a jamais existé qui nous manque le plus."

La Guerre après la dernière guerre de Benedek Totth est un roman publié chez Actes Sud dans la collection Exofictions. Je vous le dis tout de suite, c'est déprimant mais assez prenant.

Un adolescent erre à la recherche de son petit frère dans une ville ravagée par la guerre nucléaire qui oppose les Russes et les Américains, dans le huis clos infernal d’une ville dévastée (qui pourrait être Budapest). 

La Guerre après la dernière guerre est le monologue d'un adolescent, jamais nommé, orphelin à cause d'une guerre nucléaire entre les États-Unis et la Russie. Son petit frère Théo a disparu lors d'un bombardement, alors qu'il était sous sa surveillance. De lui, ne lui reste qu'un soldat de plomb avec une jambe en moins. Pourtant il reste persuadé que Théo est vivant. Un jour, il fait la rencontre d'un soldat afro-américain grièvement blessé à la cuisse, qu'il va tenter de sauver.

Pages vues