jeudi 12 octobre 2017

♥ La Cinquième saison : Les Livres de la Terre fracturée tome 1 de Nora K. Jemisin

La Cinquième saison est un roman de Fantasy (mais pas que) de Nora K. Jemisin, publié chez Nouveaux Millénaires. Il a reçu le Prix Hugo du meilleur roman 2016. C'est le côté post-apo qui m'a attirée vers cette lecture, premier tome des Livres de la Terre fracturée. Un vrai coup de cœur au final !

Dans un monde à l'agonie, privé d'eau potable et de lumière, où les pires cataclysmes environnementaux sont utilisés comme des armes politiques, Essun est à la recherche de son mari, qui a tué leur fils et kidnappé leur fille pour mettre au point sa vengeance.

Wahou quelle lecture ! 

mercredi 11 octobre 2017

✪ Mes Vrais enfants de Jo Walton : Prix Planète SF des blogueurs 2017 ✪

Mes vrais enfants, de Jo Walton est le lauréat 2017 du Prix Planète-SF des Blogueurs.
Il a surpassé, lors de la délibération du jury, les trois autres shortlistés :

Félicitations à Jo Walton pour cette double uchronie bouleversante. Félicitations aussi à Florence Dolisi pour sa traduction. Félicitations enfin à Denoël Lunes d’Encre pour son soutien ancien à Jo Walton.

Voici un roman que j'ai adoré il y a déjà presque deux ans, lu en VO. Une magnifique histoire, touchante, humaine. Retrouvez ma chronique ici

lundi 25 septembre 2017

☆ La Bibliothèque de Mount Char de Scott Hawkins

La Bibliothèque de Mount Char est un roman d'Urban Fantasy de Scott Hawkins paru dans la collection Lunes d'encre de Denoël. Le pitch m'a semblé accrocheur, l'idée d'étranges bibliothécaires m'a attirée, forcément. J'ai donc mis de côté ma presque répulsion pour l'Urban Fantasy (et oui, ça m'ennuie la plupart du temps !!) et ai plongé dans cette histoire décalée, avec bonheur !

Carolyn était une jeune Américaine comme les autres. Mais ça, c’était avant. Avant la mort de ses parents. Avant qu’un mystérieux personnage, Père, ne la prenne sous son aile avec d’autres orphelins.
Depuis, Carolyn n’a pas eu tant d’occasions de sortir. Elle et sa fratrie d’adoption ont été élevés suivant les coutumes anciennes de Père. Ils ont étudié les livres de sa Bibliothèque et appris quelques-uns des secrets de sa puissance. Parfois, ils se sont demandé si leur tuteur intransigeant ne pourrait pas être Dieu lui-même.
Mais Père a disparu – peut-être même est-il mort – et il n’y a maintenant plus personne pour protéger la Bibliothèque des féroces combattants qui cherchent à s’en emparer.
Carolyn se prépare pour la bataille qui s’annonce. Le destin de l’univers est en jeu, mais Carolyn a tout prévu. Carolyn a un plan. Le seul problème, c’est qu’en s’acharnant à créer un nouveau dieu elle a oublié de préserver ce qui fait d’elle un être humain.

Tout simplement jubilatoire !

lundi 18 septembre 2017

Des news !

Salut les petites licornes, je sais que le blog est assez silencieux cette année ! Je m'en excuse !

Il y a eu quelques publications tout de même que vous pouvez retrouver en cliquant sur les liens ci-dessous :

vendredi 8 septembre 2017

Nouvelle Lune, Luna tome 1 de Ian McDonald

"Je suis une planète dans un corps de femme."

Luna est le dernier roman de Ian McDonald paru chez Denoël dans la collection Lunes d'encre. Il fait partie de la short-list du Prix Planète SF 2017. C'est le premier tome d'une trilogie lunaire, étrange mélange de Game of Thrones (avec ses trials by combat !) et Amour, gloire et beauté dans l'espace. J'en ressors très mitigée !

2110.
Sur une Lune où tout se vend, où tout s’achète, jusqu’aux sels minéraux contenus dans votre urine, et où la mort peut survenir à peu près à n’importe quel moment, Adriana Corta est la dirigeante du plus récent des cinq «Dragons», ces familles à couteaux tirés qui règnent sur les colonies lunaires. Elle doit l’ascension météoritique de son organisation au commerce de l’Hélium-3. Mais Corta-Hélio possède de nombreux ennemis, et si Adriana, au crépuscule de sa vie, veut léguer quelque chose à ses cinq enfants, il lui faudra se battre, et en retour ils devront se battre pour elle…
Car sur la Lune, ce nouveau Far West en pleine ruée vers l’or, tous les coups sont permis. 

dimanche 16 juillet 2017

Os de Lune de Jonathan Carroll

Os de Lune est un roman de Fantasy de Jonathan Carroll paru en 1987, publié en 1990 chez Albin Michel et réédité cette année chez Les Forges de Vulcain

Cullen James vit à New York avec son mari et leur fille. Lorsqu'elle commence à faire d'étranges rêves, elle se retrouve plongée dans un autre monde, Rondua. Accompagnée d'un jeune garçon et d'un chien géant, elle part à la recherche des os de lune, qui donnent à leur maître un pouvoir sur le monde des rêves. Les journées de Cullen sont alors contaminées par ses rêves.

Os de Lune est un roman étrange, marquant, mélange de littérature générale et de Fantasy. 

mercredi 12 juillet 2017

Planetfall d'Emma Newman

Planetfall est un planet-opera d'Emma Newman, publié chez Nouveaux Millénaires. Il fait partie de la short-list du Prix Planète SF 2017 ! Je dois avouer que je ressors assez mitigée de cette lecture.

Touchée par la grâce, Lee Suh-Mi a reçu la vision d’une planète lointaine, un éden où serait révélé aux hommes le secret de leur place dans l’Univers. Sa conviction est telle qu’elle a entraîné plusieurs centaines de fidèles dans ce voyage sans retour à la rencontre de leur créateur. Vingt-deux ans se sont écoulés depuis qu’ils sont arrivés là-bas et qu’ils ont établi leur colonie au pied d’une énigmatique structure extraterrestre, la Cité de Dieu, dans laquelle Lee Suh-Mi a disparu depuis lors.
Ingénieur impliquée dans le projet depuis son origine, Renata Ghali est la dépositaire d’un terrible secret sur lequel repose le fragile équilibre de la colonie, qui pourrait voler en éclats avec l’entrée en scène d’un nouveau membre, un homme qui ressemble étrangement à Suh-Mi, trop jeune pour faire partie de la première génération de colons...

Je n'ai pas lu le 4è de couv' avant de commencer le livre, du coup j'ai été assez surprise du contenu, m'attendant finalement à un planet-opera un peu basique. Il n'en est rien, tant ce roman est axé sur Renata et son mode de vie. Je vous propose une chronique en points positifs/négatifs.

mardi 30 mai 2017

La Cité du futur de Robert Charles Wilson

La Cité du futur est le dernier roman de Robert Charles Wilson, l'auteur du fameux Spin. Paru chez Denoël dans la collection Lunes d'encre, c'est un pur divertissement autour du voyage dans le temps et des univers parallèles. L'idéal pour se détendre !

Pour cinq ans seulement, jusqu’en 1877, la cité de Futurity dresse ses immenses tours jumelles au-dessus des grandes plaines de l'Illinois. Depuis Futurity, des hommes du futur viennent visiter le XIXe siècle. Et, contre une fortune en métaux précieux, les autochtones peuvent dormir dans la tour n° 1, véritable vitrine technologique d’un incompréhensible XXIe siècle.
C’est dans cette cité, construite à partir d’un futur parallèle, que travaille, comme agent de sécurité, Jesse Cullum, un autochtone. Parce qu’il a sauvé le président Ulysse Grant d’une tentative d’assassinat, Jesse se voit proposer une promotion : assisté d’une femme du XXIe siècle, il va devoir mener l’enquête.
Mais que va-t-il réellement découvrir? Un complot pour tuer le président… ou les inavouables secrets de Futurity ?


vendredi 19 mai 2017

Imaginer la pluie de Santiago Pajares

Imaginer la pluie est le premier roman que j'arrivais à lire après ma "panne" de lecture de deux mois. Ce post-apo désertique et très intimiste a été écrit par Santiago Pajares et publié chez Actes Sud.

Il n’a jamais connu que les dunes et le désert, et pour toute compagnie sa mère qui lui raconte un monde détruit par la folie des hommes. Ici point de rose à soigner, point de renard ou d’astéroïde à chérir. La nostalgie n’a pas cours, seul compte ce qui autorise la survie : un appentis pour s’abriter des tempêtes de sable ; quelques palmiers et un puits ; beaucoup de lézards – et de rares légumes.
Consciente que son petit prince devra un jour désirer autre chose, la mère fait de lui le dépositaire de ses souvenirs. Elle lui représente ce qui composait l’existence d’avant : le goût du café fumant, l’arôme des fleurs, la rosée du matin sur les fougères, les notes d’un piano – mais aussi la haine, la cupidité et la guerre. Elle sait qu’un jour il faudra partir, s’arracher à ce lieu familier mais précaire.
À la mort de sa mère, terrassé par le silence, le garçon entreprend un long voyage pour revenir vers les hommes.

Imaginer la pluie est un très beau texte, porté par Ionah et l'histoire de sa vie dans le désert. Les chapitres, courts (5 à 6 pages pour les plus longs) donnent un dynamisme à cette fable sur la solitude.

Pages vues