vendredi 25 décembre 2015

☃ Sans issue : Bienvenue à Christmasland de Joe Hill et Charles Paul Wilson III

C'est avec cette BD horrifique scénarisée par Joe Hill, un grand connaisseur du genre, et mise en image par Charles Paul Wilson III que je vous souhaite un très joyeux Noël !

Sans issue : Bienvenue à Christmasland, publié par Milady Graphics, se situe dans l'univers du roman Nosfera2 pour lequel j'avais eu un coup de cœur il y a deux ans.

Christmasland : un nom de parc d’attractions propre à faire briller les yeux des enfants, n’est-ce pas ? Et si je vous dis que, pour quelques billets, ce rêve est à vous ? Allez, plongez ! C’est tous les jours Noël ! Après le succès de Locke & Key, Joe Hill explore nos plus noirs cauchemars : rapts d’enfants, tueurs psychopathes et voyages sans issue. N’espérez pas passer un bon moment en famille à Christmasland : la mort est tapie dans l’ombre de la grande roue, derrière le stand de barbe à papa. Et les enfants martyrisés qui y sont reclus feront payer de leur sang les malheureux qui s’y aventurent. Surtout s’ils ont quelque chose sur la conscience… 

Embarquez dans la Wraith, la voiture que seul Charles Manx peut conduire vers Christmasland et qu'il a nommée Nosfera2 !

dimanche 20 décembre 2015

❅ Blog en pause de Noël ! ❅


Trêve des confiseurs mes amis !

Il est temps pour le blog de faire une pause de Noël, ou disons de passer à un fonctionnement au ralenti et automatisé.

Je vous souhaite de bonnes vacances, de bonnes fêtes de fin d'année et plein de bonheur !

Et une avalanche de livres et de lectures évidemment.

Soyez sages, mais pas trop.

De retour début janvier... Environ ;-)

Je vous embrasse mes petits licornosaures
♥♥♥♥


vendredi 18 décembre 2015

☆ J'ai vu Star Wars épisode VII (sans spoiler !) ☆

Hier je suis allée voir Star Wars VII.

Wahou. Voir le logo s'afficher, entendre les trompettes se lancer et lire l'histoire qui défile... Quelle sensation : j'avais un sourire aux lèvres, inamovible !

Je ne vais pas trop vous parler du film, car je ne veux pas spoiler.

Sachez que cet épisode est largement au-dessus de la prélogie (ce n'était pas difficile), et peut presque tenir la comparaison avec les épisodes originels. On y retrouve des clins d’œil aux épisodes IV, V et VI, ainsi que l'esprit Star Wars : humour, un peu de décalage, extra-terrestres et bestioles en tous genres, vaisseaux, batailles spatiales... 

mercredi 16 décembre 2015

Le Jour où les zombies ont dévoré le Père Noël : And the winner is...

C'est fini !!

Noël approche, on commence à se dire qu'il serait temps de trouver des cadeaux, ou de trouver un livre autour de cette thématique, histoire de se mettre dans l'ambiance...  

Après ma liste d'idées réalisée juste pour vous, je vous ai proposé un concours grâce aux Éditions Mirobole, pour gagner un exemplaire de Le jour où les zombies ont dévoré le Père Noël de S.G. Browne.

Je vous demandais donc de me faire part de votre envie cadeau la plus folle.

Certains ont vraiment d'excellentes idées :p

mardi 15 décembre 2015

La Mort est une femme comme les autres de Marie Pavlenko

La Mort est une femme comme les autres est un court roman de Marie Pavlenko édité chez Pygmalion. C'est un texte plein d'humour et de fraîcheur, qui adopte un ton léger pour parler d'un sujet qui ne l'est pas : la mort, qui est d'ailleurs le personnage principal.

La mort, lasse d'accomplir sa besogne, décide de ne plus intervenir. La vie des hommes ne connaît alors plus de fin. En proie à la mélancolie, Emm rencontre Suzie. Touchée par la gentillesse de la jeune femme, elle découvre la beauté qui se cache dans la nature humaine.

La Mort, nommée Emm, est en plein burn out. Allongée sur un canapé, elle est amorphe. Sa faux, fidèle compagne légèrement caractérielle, tente de la secouer, mais rien à faire, Emm a arrêté de donner la mort. Dans le monde entier, plus personne ne passe l'arme à gauche : les hôpitaux sont engorgés, et pour cause, même si personne ne meurt, les maladies et les accidents ne stoppent pas pour autant ! La panique monte dans la population.

dimanche 13 décembre 2015

L'Étrange bibliothèque d'Haruki Murakami

L'Étrange bibliothèque d'Haruki Murakami est une courte nouvelle fantastique illustrée par Kat Menschik, publiée chez Belfond. C'est ma première lecture de l'auteur. 

Japon, de nos jours. Habitué à fréquenter une bibliothèque municipale, un jeune garçon se retrouve un jour prisonnier d'une salle de lecture qui ressemble étrangement aux méandres d'un labyrinthe.

J'ai un sentiment assez mitigé sur ce texte, essentiellement par rapport à la symbolique de la bibliothèque (évidemment, en tant que professionnelle...)

Dans ce récit, Murakami transforme la bibliothèque en labyrinthe (ce qu'elle peut sembler être pour beaucoup qui ont peur de ne pas s'y retrouver), en sombre labyrinthe où officie un bibliothécaire suceur de cerveaux ! Un adolescent va y rendre des livres, et demander à consulter des ouvrages, on le mènera alors dans une pièce en sous-sol...

jeudi 10 décembre 2015

C'est bientôt Noël : gagnez un livre !

Salut mes p'tits poulets !

Noël approche, on commence à se dire qu'il serait temps de trouver des cadeaux, ou de trouver un livre autour de cette thématique, histoire de se mettre dans l'ambiance... Après ma liste d'idées réalisée juste pour vous, voici un concours !

Vous allez peut-être pouvoir faire d'une pierre deux coups grâce aux Éditions Mirobole, qui vous proposent de gagner un exemplaire de Le jour où les zombies ont dévoré le Père Noël de S.G. Browne.

Un petit extrait ?

"L'idée de manger le caissier me donne un peu la nausée, mais il faut bien dire qu'il a une tête de lasagne."

lundi 7 décembre 2015

[Concours] Feuillets de cuivre : and the winners are...

Suite à mon coup de cœur pour cet excellent polar steampunk composé de nouvelles (que du bonheur quoi), ActuSF vous proposait de gagner Feuillets de cuivre de Fabien Clavel : un exemplaire papier et un exemplaire numérique. 

Je dois dire que j'ai été agréablement surprise par le nombre de participations et que je me suis bien amusée en vous posant cette énigme livresque, qui finalement n'était pas si simple puisque quelques participants se sont trompés en comptant. La réponse n'est ni 5, ni 10, ni "trop peu" même si ce n'est pas entièrement faux, et 42 n'était pas accepté non plus, malgré mon faible pour ce nombre ! Allez, rien ne vaut un schéma explicatif en photo, grâce à un petit bout de ma PAL :

dimanche 6 décembre 2015

L'Armée des morts, anthologie zombie dirigée par Christopher Golden

L'Armée des morts est une anthologie zombie dirigée par Christopher Golden, publiée chez Panini Books Eclipse. Elle regroupe 19 nouvelles (dont l'une n'est plus inédite : celle de Max Brooks, Closure Ltd, qui figure également dans l'Intégrale Z sortie quelques mois plus tard) Dans l'ensemble, c'est une anthologie équilibrée, avec de bons textes qui changent des clichés zombiesques habituels, ce qui était très explicite dans le titre original : The New Dead, loin du titre français un peu racoleur et trompeur, il faut le dire.

Voici 19 titres zombies plutôt bons ! On sort des sentiers battus, on va plus loin, on est dans l'humain, on détourne les codes. Le lecteur se retrouve quelque fois dans la peau d'un zombie, d'autres fois dans la peau d'un vivant, et parfois il est omniscient. Je crois qu'arrivée à la quatrième nouvelle, je me suis dit que je n'avais pas encore vu un seul zombie qui voulait manger quelqu'un, et j'ai su que cette anthologie était un peu à part.

Je vais juste vous parler des nouvelles qui m'ont le plus marqué, sachant qu'à part pour une ou deux (Cuivre de Bissett, racontée au rythme saccadé d'un zombie, fastidieux,  et Partie de billard de Lansdale où il n'y a aucun zombie) sur les dix-neuf, j'ai eu beaucoup de plaisir à les lire. Les nouvelles sont courtes, rythmées.

jeudi 3 décembre 2015

Avez-vous dans votre Pile à Lire ?

Avez-vous dans votre PAL...?  

Voici un questionnaire créé par Pocket Jeunesse que je reprends parce que j'ai envie de faire quelques articles "généralistes" autour de ma PAL et de mes lectures !

Ceux qui auront envie de le reprendre sont les bienvenus, surtout que le "tag" c'était déjà dépassé quand j'ai ouvert le blog :p

mardi 1 décembre 2015

☆ Lune a des idées cadeaux SFFF pour Noël ☆

Décembre est là et c'est bientôt Noël ! Les catalogues de jouets nous ont envahis depuis octobre mais j'ai attendu sagement pour vous proposer une sélection de livres/DVD à offrir ! J'espère que vous y trouverez votre bonheur.

Les voici, classés en plusieurs catégories : les grands formats / nouveautés, les poches, les BDs, les beaux livres / collectors, et enfin les DVD !

dimanche 29 novembre 2015

♥ Feuillets de cuivre de Fabien Clavel

Feuillets de cuivre de Fabien Clavel est un fix-up (recueil de nouvelles formant un ensemble cohérent) publié aux Éditions ActuSF. L'auteur s'approprie la tradition des feuilletons du XIXème siècle dans ce polar steampunk érudit. Ce fut pour moi un enchantement ! (ça doit être un truc de magie noire à tous les coups !) Le roman s'accompagne d'une préface d’Étienne Barillier ainsi que d'une postface d'Isabelle Périer.

Paris, 1872. On retrouve dans une ruelle sombre le cadavre atrocement mutilé d'une prostituée, premier d'une longue série de meurtres aux résonances ésotériques. Enquêteur atypique, à l'âme mutilée par son passé et au corps d'obèse, l'inspecteur Ragon n'a pour seule arme contre ces crimes que  sa sagacité et sa gargantuesque culture littéraire. 

La couverture d'Ammo est travaillée et couleur cuivre oxydé, le titre brille et est sans équivoque, Feuillets de cuivre est une œuvre qui crie "steampunk". Écrit dans une forme traditionnelle du XIXème siècle : le feuilleton, modernisé par l'auteur, c'est un polar prenant. 

"Je suis comme la fiction : un mensonge qui dit la vérité."

mercredi 25 novembre 2015

Challenge Dystopie

Bon, j'avais dit que je calmais les challenges, mais Valunivers m'a tentée avec son challenge dystopie ! J'aime beaucoup ce genre qui dénonce les dérives totalitaires. Il se déroule du 8 novembre 2015 au 31 décembre 2016.

Dernièrement j'ai lu d'excellents livres du genre. Je pense à Futu.Re de Dmitry Glukhovski, mais aussi aux deux premiers tomes de la trilogie du Subtil changement de Jo Walton (Le Cercle de Farthing et Hamlet au paradis) ou encore Zombie nostalgie d'Øystein Stene.

Ma PAL dystopique :

mardi 24 novembre 2015

♥ Zaï zaï zaï zaï : un road movie de Fabcaro

Tout a commencé quand deux collègues m'ont montré cette BD : Zaï zaï zaï zaï de Fabcaro aux éditions 6 pieds sous terre. "-Tu l'as lu ? -Non ! C'est bien ?" Et là elles se mettent à se marrer comme des bossues en me parlant de menace au poireau, de discussion déplacée à propos d'une bouteille de Perrier, de chien empaillé... Puis plus sérieuses, elles me racontent le pitch : un auteur de BD se rend compte à la caisse d'un supermarché qu'il a oublié sa carte de fidélité. Pas de chance pour lui, c'est un crime dans ce monde ! C'est le début d'une cavale pour celui qui vient de devenir l'ennemi public n°1, alors qu'il n'avait déjà pas de chance puisqu'il est auteur de BD. Welcome to la dystopie absurde de l'année, un bijou !

Un auteur de bande dessinée, alors qu'il fait ses courses, réalise qu'il n'a pas sa carte de fidélité sur lui. La caissière appelle le vigile, mais quand celui-ci arrive, l'auteur le menace et parvient à s'enfuir. La police est alertée, s'engage alors une traque sans merci, le fugitif traversant la région, en stop, battant la campagne, partagé entre remord et questions existentielles. Assez vite les médias s'emparent de l'affaire et le pays est en émoi. L'histoire du fugitif est sur toutes les lèvres et divise la société, entre psychose et volonté d'engagement, entre compassion et idées fascisantes. Car finalement on connaît mal l'auteur de BD, il pourrait très bien constituer une menace pour l'ensemble de la société.

Laissez tout tomber, voici la BD qu'il faut lire ! Vous aimez rire, vous avez un grand sens du second voire du trente-sixième degré ? Ce livre est pour vous. Court, rythmé, bourré d'humour, c'est juste un enchantement ! La plume de Fabcaro est acérée, croyez-moi.

vendredi 20 novembre 2015

Zombie nostalgie d'Øystein Stene

Zombie nostalgie d'Øystein Stene est un roman dystopique, zombie et mélancolique publié chez Actes Sud dans la collection Exofictions. Encore une fois l'éditeur se démarque de la production actuelle, comme il l'avait fait avec Lune Noire de Kenneth Calhoun (pour le pire) et avec Le Monde de la fin d'Ofir Touché Gafla (pour le meilleur). Heureusement dans le cas présent, c'est effectivement pour le meilleur !

Au milieu de l’océan Atlantique se cache une petite île dont les services de renseignements américains et européens ont gardé secrète l’existence depuis la Première Guerre mondiale. Les cartes officielles ont été manipulées et le moindre esquif qui s’approche est coulé.
En janvier 1989, un homme se réveille nu dans un hangar sur l’île. Sa peau est grisâtre, son corps froid, ses membres gourds. Il ne sait ni où il est, ni comment il a atterri là. Fait encore plus troublant : il n’a aucune idée de qui il est. Pris en charge par le service d’accueil de l’île de Labofnia, il comprend que son arrivée n’a rien d’exceptionnel. Depuis toujours, les futurs Labofniens surgissent spontanément sur l’île. Ils ignorent leur identité, n’ont aucun souvenir de leur vie antérieure, n’éprouvent aucun désir, aucune émotion. Leur vie n’est pas régie par le sommeil ou la nourriture. Perdus, ils s’abandonnent à une pathétique pantomime en imitant le comportement des vivants. Mais certains refusent de renoncer au rêve de pouvoir un jour ressentir, même si le moyen d’y parvenir défie toute notion d’humanité…


dimanche 15 novembre 2015

Touch de Claire North

Touch est le dernier roman de Claire North (pseudonyme de Catherine Webb) paru chez Delpierre. C'est un thriller fantastique prenant, qui m'a tenue en haleine du début à la fin.

Kepler, agressé par un inconnu dans une ruelle sombre, effleure la cheville de son meurtrier dans un dernier souffle. C'est alors qu'il distingue le monde du point de vue de son assassin, observant son propre corps ensanglanté. Désormais, il possède la capacité à passer d'un corps à un autre et de vivre d'autres vies.

Parfois quand il est question de fantastique, les éditeurs usent et abusent du mot thriller, notamment pour faire rentrer le roman dans une case jugée plus vendeuse ou pour "rassurer" le lecteur. Sur ce coup, c'est moi qui vous rassure, le terme de thriller n'est pas usurpé : action, fuites, fusillades et courses-poursuites, Claire North vous attrape dès les premières pages pour ne plus vous lâcher !

samedi 14 novembre 2015

Symphonie...

Un morceau qui fait sortir toutes mes émotions, et aujourd'hui il faut que ça sorte... J'espère que ça pourra vous servir aussi.

L'Allegreto du Second Mouvement de la Septième Symphonie de Beethoven. 

A fond et on chiale un bon coup sur les trois premières minutes.

mercredi 11 novembre 2015

Les Intrus de Lauren Oliver

Les Intrus est un roman fantastique de Lauren Oliver, sorti simultanément avec la couverture ci-contre chez Hachette (en catégorie YA - je ne l'ai pas trouvé spécialement orienté YA, à part qu'on a un ado qui s'exprime de temps en temps) et chez Le Livre de Poche (sans la qualification YA). J'ai décidé de me pencher dessus à l'approche d'Halloween, puisqu'il y est question de fantômes et de maison hantée. La lecture a finalement été sympathique mais pas effrayante du tout.

A la mort de Richard Walker, son ex-femme, ses deux enfants et sa petite fille retournent dans la maison familiale pour la succession. Mais la bâtisse est hantée. Les fantômes ne sont pas disposés à céder la place aux nouveaux occupants.

samedi 7 novembre 2015

Visionnage commun : Retour vers le Futur 2

Comme promis je vous propose un visionnage commun de Retour vers le Futur 2.

Un visionnage commun, ou VC, en quoi ça consiste ? On fixe une date, une heure, et on se retrouve dans une chatroom privée pour regarder et surtout commenter le film ensemble !

Pour ce faire, j'ai créé un Doodle, que avez rempli en cliquant ici, afin de me faire part de vos disponibilités.

Nous regarderons donc Retour vers le futur 2 le mardi 1er décembre à 21h ! C'est la soirée qui réunit le plus de monde !


Tout le monde peut nous rejoindre, même au dernier moment.


vendredi 6 novembre 2015

Hamlet au paradis, Subtil changement tome 2 de Jo Walton

Hamlet au paradis est le second tome de la trilogie Subtil changement de Jo Walton. Il fait suite à l'excellent Cercle de Farthing. Denoël Lunes d'Encre publie ce polar uchronique bien anglais comme il faut !

Londres. 1949. Viola Lark a coupé les ponts avec sa noble famille pour faire carrière dans le théâtre. Quand on lui propose de jouer le rôle-titre dans un Hamlet modernisé où les genres ont été chamboulés, elle n'hésite pas une seconde. Mais l'euphorie est de courte durée, car une des actrices de la troupe vient de mourir dans l'explosion de sa maison de banlieue.
Chargé de l'affaire, l'inspecteur Carmichael de Scotland Yard découvre vite que cette explosion n'est pas due à une des nombreuses bombes défectueuses du Blitz. Dans le même temps, Viola va cruellement s'apercevoir qu'elle ne peut échapper ni à la politique ni à sa famille dans une Angleterre qui embrasse la botte allemande et rampe lentement vers un fascisme de plus en plus assumé.


Comme dit plus haut, Hamlet au paradis est le second tome d'une trilogie, si vous voulez éviter d'éventuels spoilers, référez-vous à la chronique du Cercle de Farthing, le premier tome. 

lundi 2 novembre 2015

Back from les Utopiales : compte-rendu en un tome

Samedi j'étais aux Utopiales. Une journée riche en rencontres, en livres et en rires ! Je n'avais pas prévu de programme, sachant parfaitement que je serais incapable de le suivre. Mais certaines étapes étaient incontournables : revoir ma Choupinette d'amour, la remise du Prix Planète SF, les dédicaces de Christopher Priest et Michal Ajvaz, la rencontre avec Karine Gobled et Bertrand Campéis autour de leur excellent Guide de l'Uchronie, et évidemment le restaurant avec les blogopotes !

Le matin a donc eu lieu la remise du Prix Planète SF à 11h dans le tout nouvel Agora de M. Spock comme annoncé dans le programme officiel des Utopiales (*fierté*). Quatre livres étaient en lice, et c'est Je suis ton ombre de Morgane Caussarieu publié chez Mnémos, un roman vampirique captivant à l'ambiance oppressante et malsaine, autour de l'enfance brisée, qui l'a emporté. Morgane nous a fait l'honneur et le plaisir d'être présente avec son éditrice Charlotte Volper, et ce fut un moment très agréable avec la pétillante punkette qui a déclaré être très fière d'avoir "défoncé Neil Gaiman" (on la comprend !)

vendredi 30 octobre 2015

Lune aux Utopiales

Demain je serai aux Utopiales pour la journée !

Au programme, la remise du Prix Planète SF dans le tout nouvel Agora de M. Spock à 11h00, puis des conférences, des dédicaces et achats de livres, et des rencontres avec les blogopotes sans compter la visite des expositions.

J'évite de me faire un programme précis, ce sera impossible de le suivre. Mais j'ai hâte ! (Bon il y a tout de même la dédicace de Christopher Priest et Michal Ajvaz à 15h00, et la conférence sur le sexe et la SF en fin d'après-midi, qui tombe en même temps que celle sur l'uchronie et celle sur les zombies... Choisir c'est renoncer.)

lundi 26 octobre 2015

Mourir est le verbe approprié de Michel Douard

Mourir est le verbe approprié de Michel Douard est un thriller d'anticipation dystopique paru en poche chez Pocket. Le terme thriller est un peu fourre-tout, ici on est plutôt entre la SF et la blanche avec,  dû au côté dystopique du roman, un arrière-goût (sympathique) de Dobermann (en beaucoup moins trash, c'en est presque dommage). Au final, le mélange fonctionne assez bien.

2048. Les Rolling Stones ont cent ans, les riches sont plus riches, les pauvres plus pauvres et les drones veillent.
Derrière les murs sécurisés du Last Heaven, une poignée de retraités aisés coule des jours heureux dans le luxe. Rock'n'roll, chirurgie esthétique et cigarettes à gogo : la génération 60's tient à son plaisir et à son argent – quitte à laisser les suivantes crever de faim.
Le directeur de l'établissement l'a bien compris, lui qui rafle l'héritage de ses pensionnaires sans le moindre scrupule. Jusqu'à ce jour de janvier ou, sous la forme d'un amour de jeunesse, d'un flic buté et d'un tueur à gages, le monde extérieur frappe à sa porte.
Et transforme son beau paradis en drôle d'enfer...

samedi 24 octobre 2015

☆ 4 ans du blog : and the winners are... ☆

A l'occasion des 4 ans du blog, je vous proposais de gagner deux de mes coups de cœur de la rentrée, en partenariat avec Les Éditions du Bélial et Les Éditions L'Atalante.

Il s'agissait de :
  • Futu.Re de Dmitry Glukhovsky, la meilleure dystopie que j'ai pu lire récemment.
  • L’Été de l'infini de Christopher Priest, un indispensable de et sur l'auteur.
Vous aviez deux petits jours pour me laisser un commentaire sous cet article.  

Je n'ai pas pu résister à la petite histoire d'un d'entre vous, qui a donc gagné sans même être tiré au sort. Une histoire de licorne et de pistolero, avec un peu de 42 en Delorean, que je me permets de partager avec vous :

vendredi 23 octobre 2015

Les 10 meilleurs recueils de nouvelles

Voici donc un Top Ten Friday (et oui, mardi c'était l'anniv' du blog, ensuite mercredi c'était l'arrivée de Marty et puis hier bilan du challenge RVLF !)

Le thème de cette semaine est :

Les 10 meilleurs recueils de nouvelles

Here I am !!!  Je ne pouvais pas le rater celui-ci, même en retard. J'ai décidé d'y inclure des fix-ups, pour info. J'ai pioché dans des lectures récentes, et dans mes incontournables. (Par ordre alphabétique)

jeudi 22 octobre 2015

Challenge Retour vers le Futur : Marty est arrivé !

Et voilà c'est fini. Plus que la fin du challenge, ce qui me marque vraiment, comme je vous le confiais hier, c'est de me dire que le futur de Marty se situe maintenant dans notre passé. Étrange ! C'est une page qui se tourne...

Quant à notre challenge Retour vers le Futur, il se termine avec 166 chroniques.

Vert réalise un superbe parcours avec 25 chroniques. Spécialement pour elle, j'ai créé le niveau "Personne ne te traite de mauviette" !! Je la soupçonne fortement d'avoir arrêté le temps pour pouvoir autant lire et chroniquer.

En seconde position, on trouve Chiwi, Aude et Tsukihime à égalité avec 12 chroniques.

mercredi 21 octobre 2015

Les Voies d'Anubis de Tim Powers

Les Voies d'Anubis de Tim Powers est un classique de la SF écrit en 1983. Je l'ai lu dans le cadre de la lecture commune d'octobre du Cercle d'Atuan. C'est un des romans fondateurs du steampunk, et il contient aussi du voyage dans le temps, des mages égyptiens et des poètes anglais. Que du bonheur... Enfin presque !

Le poche chez J'ai Lu est épuisé et seulement disponible en occasion mais Bragelonne l'a réédité en version luxe dorée du mois Steampunk, ainsi qu'en numérique.

En acceptant une conférence à Londres, Brendan Doyle, un jeune professeur californien, n'est pas au bout de ses surprises. A peine arrivé, le voilà précipité par une mystérieuse brèche temporelle dans les bas-fonds de la capitale britannique en 1810, au contact de mendiants et de sorciers terrifiants. Mais son voyage ne s'arrête pas là : il se retrouve bientôt en Égypte.

Les Voies d'Anubis est un roman foisonnant et sans temps mort. Je crois que c'est ce qui fait sa force, mais aussi sa faiblesse...

Nous avons rattrapé le futur ! Great Scott !!

Marty débarque à Hill Valley le 21 octobre 2015, à 16h29. Aujourd'hui donc.

Étrange, je trouve ! Son éternel futur est devenu notre présent. Et bientôt notre passé. Tous les trentenaires (et plus) élevés à la pop culture auront un petit coup au cœur et un petit coup de vieux aujourd'hui ;-) 

Pour info, je vous montre quand même ce à quoi on a échappé :

mardi 20 octobre 2015

☆ Joyeux 4 ans au blog !! ☆

Happy birthday to meeeeee !! Enfin to the blog, et oui déjà 4 ans que je me suis décidée à écrire des chroniques sur mes lectures.

Jusqu'ici tout va bien, j'ai toujours autant de plaisir à bloguer, malgré certaines difficultés, comme une #!!@^&## de panne internet à rallonge.

Cette année, nous pourrons nous croiser aux Utopiales ;-)

dimanche 18 octobre 2015

Trailer du documentaire Back in time

Voici le trailer du documentaire Back in time, prévu pour mercredi 21 octobre 2015 !

Il sera disponible en DVD et téléchargement légal (et peut-être illégal) à l'occasion de l'arrivée de Marty McFly à Hill Valley.

Je vous rappelle que le challenge Retour vers le futur se terminera le même jour à minuit ! 

J-3 !!!!

jeudi 15 octobre 2015

Âne VS Papillon, c'est fini !

Et oui, après presque trois ans, le défi Âne VS Papillon s'arrête.

Le principe était que Cornwall choisissait un livre dans ma PAL que je devais lire sous deux mois. Et inversement, je choisissais dans sa PAL un livre qu'elle devait lire dans le même délai. Pas de choix, pas d'alternative !

Seulement le "pas de choix ni alternative" ne nous convient plus ni à elle ni à moi pour des raisons personnelles. Voici donc le bilan, et la fin de ce sympathique défi. Pour le tout dernier, à savoir le #14, Choupinette a lu Le Voyageur de James Smythe et j'ai fait l'école buissonnière.

En tous les cas, ce rendez-vous m'aura permis de belles découvertes, je pense à Druide d'Oliver Peru, mais aussi Plaguers de Jeanne-A Debats, de lire des textes difficiles à aborder comme Présumé coupable d'Isabelle Guso, et parfois d'avoir de grosses déceptions avec Le Dieu dans l'ombre de Robin Hobb par exemple. J'espère de mon côté avoir aussi contribué à l'évolution de lecture de ma Choupinette !

mardi 13 octobre 2015

Sale temps de Lou Jan

Sale temps est un roman de Lou Jan publié chez Rivière Blanche. Lhisbei me l'a offert pour mon anniversaire, avec une jolie dédicace. Faisant fi de la couverture, j'ai donc lu ce sympathique conte autour du temps qui passe et des univers parallèles, et je dois avouer que j'ai été très agréablement surprise.

"Tous mes biens pour un peu de temps," disait la reine Elisabeth I à la veille de sa mort. Le temps est notre ressource la plus précieuse. Qui n'a jamais rêvé de pouvoir l'arrêter ? Olgann, le champion de ski, le peut, lui. Il stoppe les chronomètres en course pour gagner. Le premier cas de dopage par le temps. Une mécanique bien huilée jusqu'à ce que d'autres se mettent à l'imiter. Si chacun arrête le temps à sa guise, le monde ne risque-t-il pas de sombrer dans le chaos ? Le temps nous instruit, nous soigne parfois, mais il finit toujours par nous tuer. Sale temps.

Qui n'a jamais rêvé d'arrêter le temps ? Effectivement c'est un vieux fantasme : stopper le temps, prendre le temps de faire ce que l'on a envie... Dans Sale temps, c'est possible. Mais le prix à payer est élevé. Pendant que dans notre univers un champion de ski gagne ses courses en grappillant des secondes, une jeune femme, dans un univers parallèle utopiste, bien plus avancé et dédié aux loisirs, perd des heures entières de sa vie, tombant régulièrement dans un sommeil profond et incontrôlable... Quelqu'un, quelque part dans un autre monde, lui vole son temps, et Céraline compte bien lui mettre la main dessus !

dimanche 11 octobre 2015

Angle Mort : Epreuves de réalité n°10

Angle Mort est une revue électronique des littératures de genre dont le dernier numéro est paru cet été. Je l'ai acheté pour la somme de 2,99€. Elle contient cinq nouvelles, ainsi qu'une interview de chaque auteur (au nombre desquels Christopher Priest, Stéphane Beauverger ou Nina Allan), un édito et un article conclusif. Les nouvelles sont disponibles gratuitement en ligne, mais l'achat leur permet de continuer l'aventure, de rémunérer les auteurs, etc. Pensez-y ;-)

L'équipe d'Angle Mort a changé, certains sont partis, d'autres sont arrivés. Ils en ont profité pour changer de nom : d’Éclats d'imaginaire, ils sont passés à Épreuves de réalité. Puisque je lis essentiellement les nouvelles, je n'ai pas ressenti ce changement significativement, mais il me semblait intéressant de le souligner.

jeudi 8 octobre 2015

La Fenêtre de Diane de Dominique Douay

La Fenêtre de Diane est un roman inédit de Dominique Douay publié chez Les Moutons Electriques. Une histoire de planète Livre, de déplacements entre les Terres possibles et donc parallèles (la théorie selon laquelle chaque choix qui se présente à nous crée un nouveau monde) ne pouvait que me faire de l’œil !

Aux confins de la galaxie dérive une planète artificielle, Le Livre, dont la fonction est de conserver, tout au long de ses interminables galeries que parcourent les marques-pages, l’histoire de toutes les Terre qui composent la Protée. Ces déplacements ne sont cependant pas sans risques : en témoignent les fantômes errant dans les profondeurs du Livre, voyageurs imprudents ou intelligences artificielles. Je m’appelle Gabriel Goggelaye et je vis bien longtemps avant qu’on ne découvre Le Livre. Pour moi, il y a une Terre et une seule. Des personnages fantomatiques, il m’arrive d’en voir. Certains obéissent à la Voix, d’autre pas. En face de mon bureau, il y a une fenêtre, et derrière cette fenêtre, il n’y a rien. Un jour, je briserai l’une des vitres et je pénétrerai dans ce lieu qui n’existe pas.

mardi 6 octobre 2015

♥♥ L’Été de l'infini de Christopher Priest

L’Été de l'infini est un recueil de Christopher Priest paru chez Le Bélial, dans la collection Kvasar. Cette collection a pour particularité de proposer du contenu supplémentaire, permettant au lecteur d'avoir entre les mains une œuvre très complète. Ces douze nouvelles de Priest s’accompagnent donc d'une préface de Xavier Mauméjean, de deux entretiens avec l'auteur réalisés par Thomas Day en 2005 et 2015, du passionnant essai Magie, l'histoire d'un film sur l'aventure de l'adaptation du Prestige et d'une bibliographie. J'en ai pris plein les mirettes, quel bonheur !

Héritier littéraire, à l’image de son compatriote J. G. Ballard, de la new wave britannique qui révolutionna les littératures de genre au tournant des années 70, on doit à Christopher Priest de nombreux incontournables — Le Monde inverti, La Fontaine pétrifiante, Le Glamour, ou encore L’Adjacent. Son roman Le Prestige, publié en 1995, lauréat du World Fantasy Award, a été porté à l’écran en 2006 par Christopher Nolan. L’Été de l’infini réunit les meilleures nouvelles de Christopher Priest publiées sur cinquante années de carrière, soit douze textes, dont quatre inédits. Un long entretien, le témoignage de l’aventure que fut l’adaptation du Prestige au cinéma, ainsi qu’une bibliographie exhaustive, complètent l'ensemble.

lundi 5 octobre 2015

Dévoreur de Stefan Platteau

Dévoreur est un court roman de Stefan Platteau paru chez Les Moutons Électriques. Ce conte sanglant se déroule dans l'univers des Sentiers des astres, la saga de Fantasy de l'auteur, mais peut se lire indépendamment, la preuve, je n'ai pas lu Manesh

Sommes-nous les jouets des astres ? Qu’est-ce que ces choses lointaines éveillent en nous, qui nous anime et nous pousse à agir d’une façon qui nous étonne nous-mêmes ?
Au-dessus de la demeure de Vidal, l’éleveur d’ânes, une planète brille trop fort ; le comportement de cet homme paisible s’en ressent. Son amie Aube assiste, impuissante, à sa transformation. Parviendra-t-elle à l’arracher à cette influence néfaste, ou faudra-t-il attendre l’aide de Peyr Romo, le magicien des Monts de Soufre ?
Dans la vallée de Pélagis, de vieux instincts s’éveillent, prêts à dévorer toute humanité dans le cœur des êtres…
Une plongée dans l’âme d’un monstre, dans l’univers des Sentiers des Astres.

vendredi 2 octobre 2015

Revival de Stephen King

Revival est le dernier roman en date de Stephen King, publié chez Albin Michel. Après mon coup de cœur pour 22/11/63 (et ce malgré une traduction désastreuse), j'ai décidé de lire ce nouveau texte qui se veut un retour aux sources de King autant qu'un hommage aux auteurs classiques de fantastique/horreur, tels que Lovecraft, Poe ou Shelley pour ne citer qu'eux.

La foudre est-elle plus puissante que Dieu ? Il a suffi de quelques jours au charismatique Révérend Charles Jacobs pour ensorceler les habitants de Harlow dans le Maine. Et plus que tout autre, le petit Jamie. Car l’homme et l’enfant ont une passion commune : l’électricité. Trente ans plus tard, Jamie, guitariste de rock rongé par l’alcool et la drogue, est devenu une épave. Jusqu’à ce qu’il croise à nouveau le chemin de Jacobs et découvre que le mot « Revival » a plus d’un sens... Et qu’il y a bien des façons de renaitre ! Addiction, fanatisme, religion, expérimentations scientifiques… un roman électrique sur ce qui se cache de l’autre côté du miroir. 

Revival est un roman fantastico-horrifique assez représentatif de ce que peut produire Stephen King : un texte nostalgique, angoissant, plein de références aux maîtres du genre, voire même à sa propre œuvre, dans sa volonté de longue date de lier ses livres entre eux. Je pense au Fléau traversé dans Terres perdues, à Ça dans divers ouvrages, dont 22/11/63 - où l'on rencontre aussi Christine - ou Nuit noire, étoiles mortes, etc. Ce qui justifie ce lien, c'est que finalement la nature du Mal est toujours la même pour King, une espèce de truc monstrueux qui se cache dans les replis de la réalité aussi bien qu'en chacun de nous. Revival ne fait pas exception.

mardi 29 septembre 2015

♥ Futu.Re de Dmitry Glukhovsky

Futu.Re est le dernier roman de Dmitry Glukhovsky, l'auteur/blogueur russe à qui l'on doit le phénomène Metro 2033, et plus récemment Sumerki, récompensé par le Prix des Utopiales 2014. Publié par L'Atalante, Futu.Re est une dystopie qui a la particularité d'être racontée par un "Immortel", un soldat au service du gouvernement, chargé de retrouver les personnes ayant des grossesses ou des enfants non déclarés. Il est aussi raciste, violent... Autrement dit, un narrateur peu recommandable.

Dans un futur lointain, l'humanité est parvenue à manipuler son génome pour stopper le vieillissement et accéder à l'immortalité. En Europe, où la population avoisine le trillion de personnes, la loi du Choix décrète que tout couple qui décide d'avoir un enfant doit en contrepartie désigner le parent qui mourra. Au sein de la Phalange, Matricule 717, doit veiller à l'application de loi.

dimanche 27 septembre 2015

Nouveau modèle de Philip K. Dick

Quand j'étais ado, j'ai vu un film canado-américano-japonais (!) de SF réalisé par Christian Duguay qui s'appelait Screamers (Planète hurlante en VF). Il est sorti en 1995. Il est inspiré d'une nouvelle de P.K. Dick parue en 1953 et intitulée Nouveau modèle. Il m'avait bien foutu les jetons ! Suite à une chronique de Vert sur le film, je me suis penchée sur le texte, publié chez Folio SF dans le recueil Minority report / Total recall (C'est le  même recueil, Folio a juste changé le titre à la sortie du remake de Total recall).

Dans une planète décimée par l'affrontement entre américains et russes, les troupes des deux camps se réfugient dans des bunkers. Des robots conçus par les Américains pour tuer les hommes - les griffes - sillonnent la surface de Terra. Les Russes proposant un armistice devant la menace implacable de ces nouvelles armes, les américains envoient un émissaire pour négocier avec les ennemis survivants. Ceux-ci lui apprennent que les griffes ont évolué d'elles-mêmes, ont pris apparence humaine pour mieux remplir leurs missions, qu'il en existe de nombreux modèles et surtout, que pour ces griffes humanoïdes, tout être humain est l'ennemi.

Contrairement au film, où deux factions humaines s'affrontent sur une planète lointaine, dans la nouvelle l'action se passe sur Terre, alors que la Guerre Froide a littéralement pété à la tronche de tout le monde. (Mais en 1995, date de réalisation du film, la Guerre Froide c'était un peu dépassé, alors ils avaient resitué l'action dans l'espace).

samedi 26 septembre 2015

Sélection du Prix Européen des Utopiales 2015

Chaque année, le Festival International de Science-Fiction de Nantes (Les Utopiales !) organise le Prix Européen des Utopiales dans le but de récompenser des auteurs européens des littératures de l'imaginaire.
Cinq ouvrages entrent en compétition en 2015 :

vendredi 25 septembre 2015

Nous sommes là de Michael Marshall

Nous sommes là est le dernier roman en date de Michael Marshall (Smith) publié dans la collection L'Autre chez Bragelonne. C'est un thriller fantastique duquel j'attendais beaucoup mais qui m'a un peu déçue. La couverture est super, avec un jeu de reflets qui rend bien mieux en réalité qu'en photo !

NOUS SOMMES LÀ. DANS L’OMBRE.
Lorsque David bouscule un parfait inconnu à New York, il entend quatre mots qui vont changer sa vie pour toujours : Souviens-toi de moi. Depuis, des phénomènes étranges et inexplicables se produisent autour de lui, et David a l’impression que quelqu’un l’observe.
NOUS AVONS PASSÉ NOTRE VIE À VOS CÔTÉS.
À New York comme ailleurs, d’autres personnes se sentent suivies, épiées par des silhouettes aux contours de plus en plus nets. Il existe des êtres cachés dans le noir, qui nous regardent, à l’afût.
Qui sont-ils, que veulent-ils… et pourquoi nous semblent-ils parfois si familiers ?
NOUS SAVONS QUI VOUS ÊTES. 
NOUS SAVONS OÙ VOUS VIVEZ. 
VOUS NE POUVEZ PAS NOUS VOIR, 
MAIS SOYEZ-EN SÛRS : NOUS SOMMES LÀ.

J'attendais impatiemment ce titre de Michael Marshall, un auteur dont j'ai énormément apprécié les romans Avance rapide (SF) et Les Domestiques (Fantastique/Littérature générale), ainsi que ses nouvelles pour lesquelles il a manifestement un don. Malheureusement, même si ce roman se lit facilement et est bourré de références, il reste un cran en-dessous de certaines de ses productions.

jeudi 24 septembre 2015

Bilan des challenges estivaux

J'ai participé à trois challenges estivaux. Ceux-ci sont terminés (ou presque pour le Pavé de l'été), voici donc mon bilan de lecture, qui n'est pas honteux !

mercredi 23 septembre 2015

Dernier bilan avant la fin du... challenge Retour vers le futur !

C'est l'heure du dernier bilan avant la fin du challenge Retour vers le futur !

Le compteur est maintenant à 133 chroniques ! 15 participants ont déjà terminé le challenge, bravo !!

Retrouvez toutes les infos :
En italique, les chroniques déjà présentes aux bilans précédents. Le challenge se termine le 21 octobre.

mardi 22 septembre 2015

And the winner is... Les Nefs de Pangée de Christian Chavassieux

Les Nefs de Pangée de Christian Chavassieux est mon coup de cœur de la rentrée. Grâce aux éditions Mnémos, vous pouviez gagner un exemplaire dédicacé (!!) de cet excellent roman.

Pour participer au tirage au sort, il fallait répondre à une question : Quel autre roman a publié Christian Chavassieux chez Mnémos ? La réponse était Mausolées (et pas Mausolée, pour les quelques fâchés avec le pluriel, désolée !)

Les participations ont été nombreuses, et le tirage au sort a donc décidé du gagnant :

lundi 21 septembre 2015

Sélection du Prix Julia Verlanger 2015

La sélection du Prix Julia Verlanger 2015 vient d'être annoncée ! 

Voici les livres en lice : 
Ce que je peux vous dire c'est que dans ceux que j'ai lus, il n'y a pas de mauvais livres. Bons choix !! 

Résultats lors des Utopiales Nantes, samedi 31 octobre au soir.

Prix Julia Verlanger 2015 !
Prix Spécial !

Pages vues