mardi 12 avril 2016

Faut-il continuer une lecture à tout prix ? Pauses & abandons

La vie d'un lecteur / d'une lectrice n'est pas toujours un long fleuve tranquille. 

Parfois, on sent que le livre que l'on est en train de lire n'est pas : 
  • celui qu'il fallait à ce moment de notre vie, 
  • celui auquel on s'attendait, 
  • compatible avec nos principes, 
  • buvable (oui certains livres sont imbuvables pour moi, notamment quand le texte est trop ampoulé)
C'est pourquoi j'hésite rarement à abandonner une lecture. Je lis avant tout pour mon plaisir. 

Alors évidemment, je me sens parfois coupable, pour le travail de l'auteur, de l'éditeur, pour mon achat... Mais bon, vous connaissez le proverbe : So many books, so little time !

En tant que lectrice, pas de souci à m'arrêter. Je n'ai aucune règle qui dise que je dois terminer tout livre commencé. Pour moi c'est une perte de temps : si ce livre recroise ma route, je lui redonnerais peut-être sa chance, sinon il y a tant de livres à découvrir que ce n'est pas la peine de poursuivre. Et puis pour certains, c'est la benne direct. (désolée)


En tant que blogueuse / blogueur, c'est parfois plus compliqué : on s'est engagé à lire un livre pour un challenge ou une lecture commune, on a reçu un service presse, ou encore un cadeau. Malgré tout, je maintiens qu'il ne faut pas forcer. Un challenge peut se mettre de côté (on ne sera pas celui qui a le plus lu, et alors ?), tout comme un cadeau (si les gens vous apprécient, ils ne se prennent pas la tête pour si peu, tout comme vos "partenaires de lecture commune"). Quant au service presse, un éventuel mail à l'éditeur suffit généralement à expliquer pourquoi on ne souhaite pas aller au bout de cette lecture, si on a envie de s'en expliquer. Cela m'arrive de temps en temps et personne ne m'en a jamais voulu jusqu'ici. 


On peut toujours revenir plus tard sur certains ouvrages, et c'est même parfois bénéfique. Je pense par exemple à L'Armée des morts, l'anthologie zombies dirigée par Christopher Golden, bien plus intéressante que ce que je pensais quand je l'ai mise de côté à la première tentative, ou encore au Talisman de King et Straub, que j'ai dévoré la seconde fois que j'ai tenté de le lire. Même chose pour Le Jeune homme, la mort et le temps de Matheson, que j'avais abandonné la première fois en pleine lecture commune sur le Cercle d'Atuan (sans scrupule, après tout ce sont des LC très libres !) Un an plus tard, après la découverte du Voyage de Simon Morley de Jack Finney et un commentaire opportun de Gilles Dumay, il s'est révélé beaucoup plus digeste. C'était le moment de la rencontre entre ce roman et moi ;-)


Passons donc à un petit bilan personnel (et non-exhaustif) :

Des livres en pause
  • Kalpa Imperial d'Angélica Gorodischer (Parce qu'il est en anglais, que c'est de la Fantasy et que je suis une feignasse, alors même que j'ai beaucoup apprécié le début de ma lecture. Je pense à toi Cédric !)
  • Annihilation de Jeff VanderMeer (Parce qu'il est super weird, avec une atmosphère étrange à la Stalker des Strougatski, et un côté aseptisé. Mais je vais le reprendre !) - repris hier soir, j'ai dépassé le moment où ça bloquait, ça devient intéressant.
  • La Maison dans laquelle de Mariam Petrosyan (Parce qu'il est trop long, même s'il est bon, j'ai l'impression de ne pas voir le bout)
  • Le Roi en jaune de Chambers (Parce que je le lis par petites touches, trop peur de devenir folle comme les personnages :p )
  • La Patrouille du temps d'Anderson (Parce que c'est assez daté, alors je profite que ce soit des nouvelles pour en lire une de temps en temps, ça suffit à combler la lacune dans mes lectures de classiques de la SF)
  • Le tome 4 du cycle de Lanmeur de Léourier (Parce que j'ai raté ma première entrée dans ce livre, alors maintenant j'attends le bon moment. Pourtant j'ai adoré le reste du cycle !)
  • ...

Des livres abandonnés (entre 2014 et 2016)
  • Le Lac de Yana Vagner (Parce qu'autant Vongozero était un raod-movie haletant et ses qualités permettaient de faire oublier le sexisme ambiant, autant la vie sur une île avec pour narratrice une femme entièrement dévouée à son mari, avec des femmes qui ne font que la popote et s'occuper des enfants, c'est trop pénible pour moi)
  • La Voix de l'Empereur de Nabil Ouali (Parce que c'est ampoulé, et qu'une scène d'accouchement surréaliste m'a complètement coupé l'envie de continuer)
  • Notre fin sera si douce de Will McIntosh (En fait je n'aime pas les romans de junkies faut croire, c'est pour ça que je n'ai pas lu Déchirés de Peter Stenson alors que tout le monde ou presque l'a aimé)
  • La République des enragés de Xavier Bruce (Je ne sais plus trop pourquoi, mais je n'avais pas aimé du tout - sexisme et problème avec les personnages je crois)
  • En revenir aux fées de Nathalie Dau (Alors là je sais pas, c'était chouette mais les fées ça me saoule, j'essaie pourtant. J'ai même eu du mal à lire Techno Faerie de Sara Doke)
  • Glissement vers le bleu de Robert Silverberg (Il ne me fait pas rire Silverberg, ses délires me laissent de marbre. La parodie ne lui va pas. En plus ça reprend plus ou moins la nouvelle insupportable Hanosz Prime s'en va sur Terre)
  • ...

Suite aux commentaires, je vous donne mon abandon le plus "honteux" : La Communauté de l'anneau de Tolkien. Et oui je suis incapable dépasser la page 100 de ce monument. J'ai laissé tomber Bilbo le hobbit aussi (tous ces noms de nains, c'est juste le concentré de ce que je déteste dans la Fantasy, à savoir rencontrer trouze mille personnages en 2 pages, avec des noms improbables)

Et vous, des abandons / pauses récemment ?
Ou êtes-vous un(e) irréductible du finissage de livre commencé ?

51 commentaires:

  1. Très rare que j'abandonne. Et si j'entame un livre que je ne finis pas, je le marque "non lu". Le concept de mise en pause n'existe pas dans la gestion de la PAL.

    Le dernier abandon est "Le rêve de Galilée" de Kim Stanley Robinson (parce qu'il est écrit avec les pieds ce bouquin - et traduit correctement : j'ai fait le comparatif entre VF et VO sur les passages les plus agaçants).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le délit de traduction pourrie n'est donc pas toujours en cause :p
      Pas de pause pour toi, j'avoue que parfois mes pauses s'éternisent assez pour rentrer dans la case "non-lu", ou même la case "je le lirai jamais en fait"

      Supprimer
    2. Je pense de plus en plus à activer la case "je le lirai jamais en fait". Y'a des trucs dans la pal qui n'en sortiront jamais. Ça la ferait bien baisser du coup :p

      Supprimer
  2. Je suis très réticente à arrêter un bouquin, je me dis toujours qu'il peut encore se rattraper jusqu'à la fin. Mon dernier abandon a dû être Voyage au bout de la nuit en 2009... Et finalement je l'ai lu l'année dernière et c'est passé.
    Lol pour le Roi en jaune. C'est donc pour ça que je ne trouvais pas ta chronique. ^^ Mais dis-toi que seules les quatre premières nouvelles sont inquiétantes. Ensuite, on bascule dans l'histoire d'amour. C'est très étrange.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois qu'une fois, j'ai persévéré très fort et le livre s'est révélé excellent et même un coup de cœur (C'était La Longue Terre de Pratchett et Baxter : http://unpapillondanslalune.blogspot.fr/2013/06/la-longue-terre-de-stephen-baxter-et.html). Les autres fois, ma persévérance n'a rien donné :/
      Ah merde pour Le Roi en jaune maintenant la pause va peut-être se rallonger un peu :p

      Supprimer
  3. C'est assez rare que j'abandonne un livre aussi, ces 5 dernières années, il y a Cleer que j'ai finalement lâché à 50 pages de la fin (je n'en pouvait plus) et puis le 3ème tomes de la trilogie Rifteur de Peter Watts. arrivé à la fin de la première partie (vers la moitié) , je me suis dis que je j'allais le mettre en pause pour lire d'autres choses avant de reprendre parce que vraiment je m'ennuyais (et j'étais dans une période où j'avais du mal à lire), mais ça fait maintenant plus d'un an qu'il est en pause, et heu bah tampis, je crois que je ne vais pas chercher à finir ^^
    Sinon il y a l'intégrale des nouvelles D'Arthur C Clark que j'ai commencé il y a quasi 2 ans, mais disons que de temps à autres je l'attrape pour en picorer une, c'est plus une lecture au long court qu'une pause :)

    En tout cas vraiment chouette article.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A 50 pages de la fin, même pas un coup d’œil à la dernière page pour savoir ? Parfois une lecture se termine aussi en diagonale (j'essaie d'éviter cependant)
      T'as raison, lecture au long cours c'est tout de suite plus classe que pause :p mais ça ne marche que pour les nouvelles je pense :D

      Supprimer
  4. Ultra rare que j'abandonne, j'ai horreur de ne pas connaître le fin mot de l'histoire. Dernière exception en date (et je ne me souviens plus de l'exception d'avant, c'est dire la rareté de la chose !) : "La justice de l'ancillaire" de Ann Leckie, trop lent à démarrer et avec un choix de traduction auquel je n'adhère pas. J'ai pourtant essayé deux fois, mais là c'est j'arrête... :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Serre les fesses pour que le Leckie n'arrive pas en short list !! (peu de chance je crois)
      Mais parfois tu diagonalises ou es-tu un surhomme Lorhkan ? :p

      Supprimer
    2. On verra pour la short-list (mais je préfère éviter un supplice ! :D ).

      Oui je suis un surhomme bien sûr, what else ? :P
      Non mais sérieux, j'ai toujours la volonté d'aller au bout, alors parfois je souffre mais j'y vais.

      Supprimer
  5. Très intéressant comme sujet ! C'est rare que j'abandonne un livre. Quand j'étais plus jeune j'avais tendance à me forcer pour finir un livre, au cas où, j'avais peur de rater un truc si je ne le finissais pas. Maintenant je suis plus pragmatique, et je choisis mieux mes lectures pour éviter les déceptions (même si parfois ça arrive quand même).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, un bon tri au départ permet de déjà bien écrémer et d'éviter nombre d'abandons !

      Supprimer
  6. Je n'ai pas de scrupule à abandonner un livre. Avec le nombre de livres à lire, le manque de temps, l'énervement qui va crescendo avec un livre qui ne plait pas, je ne réfléchis pas longtemps. Par contre, je ne pourrais pas dire quel est le dernier livre que j'ai abandonné car je ne le note pas.
    Je ne fais plus de SP depuis un long moment mais un abandon ne m’empêcherai pas de faire une chronique. Après, si on a lu que 50 pages sur 500, ça sera léger en effet. Mais si on a en a lu la moitié ou plus, je pense que l'univers, l'intrigue et les personnages sont bien posés et que c'est suffisant pour en faire une chronique.
    Et comme tu dis, ça peut être bien d'abandonner un livre et de le reprendre plus tard. Il y a environ 10/12 ans, j'avais commencé Le dahlia noir de James Ellroy que j'avais abandonné autour des 150 pages, il y a quelques années, je l'ai repris et cette fois, j'ai beaucoup aimé. Et parfois, il y a des livres qu'on abandonne à contre-coeur (auteur ou série qu'on aime), ça me l'a fait avec le dernier tome d'Apocalypsis d'Eli Esseriam, j'avais beaucoup aimé les 4 premiers tomes mais le dernier m'a tellement déçue que je l'ai abandonné en le faisant limite voler à travers la pièce. :D et je n'avais même pas envie de connaître la fin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'abandonne souvent un livre avant la 100ème page. Pour ma part je pense ne pas pouvoir produire une chronique objective en n'ayant pas lu le texte entier. Éventuellement en diagonale mais bon.
      Pour les reprises des années plus tard, je crois que notre expérience de vie et de lecteur nous fait évoluer et apprécier des choses qu'on était incapable de lire avant (et inversement, il faut souvent éviter de relire des livres qu'on a adoré adolescent, le risque de déception est immense !)

      Supprimer
  7. J'abandonne très peu (même si je l'ai un peu fait récemment) mais je sélectionne tellement en amont que c'est assez logique.

    RépondreSupprimer
  8. Rarissimes chez moi, les abandons. Mon dernier est récent, toutefois: il s'agissait d'un ouvrage philosophique.

    Mais avant, c'est très vieux: par exemple un roman de Shaheen Abegglen paru chez Chloé des Lys. Cet abandon doit remonter à 2006 ou 2007 et il est dû, au moins en partie, à une mise en page décourageante. A quand une réédition confortable?

    Abandon le plus marquant? "Le Seigneur des Anneaux". Essayé deux fois, calé à chaque fois vers la page 100. Je devrais revendre mon exemplaire (Presses Pocket) pour faire de la place.

    Il m'arrive cependant, enfin, de virer des livres de ma pile à lire, parce que l'intérêt a disparu. Une sorte d'abandon par anticipation...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah c'est marrant, moi aussi j'ai abandonné Le Seigneur des anneaux. Il met juste mille ans à commencer ce roman ;-)
      Et idem, virer des livres de la pile, ça m'arrive aussi !

      Supprimer
  9. J'abandonne rarement... trop rarement surement. Je n'ai pas abandonné Glissement vers le Bleu de Silverberg et j'ai eu tord car ce n'est vraiment pas bon - mais mon exemplaire est dédicacé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comment se sentir coupable : arrêter un livre dédicacé lol

      Supprimer
  10. J'ai de moins en moins de scrupules à "mettre en pause" un livre qui ne m'accroche pas et je gère ma PàL de façon dynamique avec des livres qui rentrent ou sortent du premier cercle ! Tant qu'ils ne sont pas finis (mais avec un espoir ou une envie d'y revenir), ils restent en cours, mais parfois ils en sortent définitivement et je m'en débarrasse : ça aussi c'est nouveau, avant je gardais tout, maintenant par manque de place et principe de réalité (si je sais que je trouverai toujours une excuse ou un nouveau livre que j'aurai plus envie de lire...)
    La patrouille du temps, j'ai lu toute la série, mais j'avoue que les histoires sont très inégales, certaines m'ont beaucoup plu et d'autres presque ennuyée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un premier cercle dans la PAL, pas mal ! Moi aussi j'ai tendance à plus ou moins tout gardé, mais je fais un ménage cyclique.

      Supprimer
  11. Il y a trop de bons bouquins à lire pour que j'aie des scrupules à abandonner. En revanche, j'ai une règle : par respect pour le travail fourni, je "donne" 100 pages mini ( c'est autour de 120/150 en général) pour me convaincre. APrès, je choisis mieux qu'avant, je tri en ammont. Celle année 2016, j'ai abandonné 2 livres : H2G2 d'Adams, Anubis de Powers. Je crois qu'un Baxter va allonger cette liste...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les voies d'Anubis de Powers ??! J'avais adoré, tout comme le Palais du déviant, trop méconnu.
      Je ne vous recommande pas le Temps du twist de J. Houssin, ni 22/11/63 de S. King, qui traitent il est vrai le sujet différemment.

      Matho

      Supprimer
    2. @lutin82 : tu as raison, trop de bons bouquins à lire, pas assez de temps. Pour certains bouquins il est difficile d'aller à la page 100 ! Dommage pour Le Guide galactique, mais il faut apprécier l'humour anglais absurde (j'adore personnellement j'ai enchainé les 5 romans à l'époque), pour Les Voies d'Anubis je peux comprendre tellement ça part dans tous les sens.
      @Matho : Ah oui j'ai peiné sur Le Temps du twist, mais comme dit dans l'article je n'apprécie que moyennement les livres avec des junkies ! Par contre quel bonheur que 22/11/63 (à part sa traduction exécrable), un gros coup de cœur pour moi ;-)
      22/11/63 : http://unpapillondanslalune.blogspot.fr/2015/06/221163-de-stephen-king.html
      Le Temps du twist : http://unpapillondanslalune.blogspot.fr/2012/06/le-temps-du-twist-de-joel-houssin.html
      Les Voies d'Anubis : http://unpapillondanslalune.blogspot.fr/2015/10/les-voies-danubis-de-tim-powers.html

      Supprimer
    3. tu me fais rire car j'ai abandonné H2G2 l'intégrale au 2ème tome, Les voies d'Anubis je me suis beaucoup forcée, en plusieurs fois, car c'était un cadeau de swap et enfin Baxter est sur ma table de nuit depuis des mois et il se fait sans cesse recouvrir... je vais finir par le ramener à la bibliothèque !

      Supprimer
    4. Il vient de la bibliothèque et tu l'as depuis des mois ! :p

      Supprimer
  12. Je déteste abandonner en cours de route, j'ai l'impression d'avoir perdu mon temps : je préfère rentabiliser en terminant.
    J'ai souvenir d'avoir abandonné l'Inconnu du Nord-express, alors que ma lecture était très avancée, mais je m'ennuyais trop. Aussi le Retour des cendres, de H.Monteilhet, auteur que j'aime beaucoup, mais ce n'était pas le moment de lire une histoire de rescapée des camps de la mort ; j'y reviendrai un jour.
    Dans les deux cas, j'avais 18 ans (42 maintenant).
    Je n'ai pas souvenir d'un autre abandon depuis. Même l'atroce Don du roi de Rose Tremain, ou le soporifique La Chaleur du jour d'E. Bowen, je les ai finis.
    En pause : Microfictions, de Régis Jauffret ; 1000 pages de nouvelles de deux pages, plus glauques les unes que les autres.

    Matho

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi j'ai l'impression de perdre mon temps en continuant = le temps perdu à lire un truc qui m'ennuie/ne me plait pas + le temps perdu à me forcer à continuer en regardant les autres livres qui m'attendent :p
      Intéressant ce Microfictions, dans le genre, moins épais, je recommande 188 contes à régler de Sternberg : http://unpapillondanslalune.blogspot.fr/2011/11/188-contes-regler-de-jacques-sternberg.html

      Supprimer
  13. Avant il m'arrivait de laisser tomber, maintenant je sélectionne plus, et comme je suis d'un naturel curieux j'essaye d'aller jusqu'au bout (mais pour le dernier Stross j'avoue avoir survoler la fin).
    Et *running gag* tu as oublié la Tour Sombre dans les livres en pause :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La question étant : une relecture peut-elle être en pause, alors que finalement on a déjà lu le livre :p (plusieurs fois :p)

      Supprimer
  14. Avant j'avais des scrupules à laisser tomber un livre ; j'avais dépensé de l'argent pour (ou demandé à mes parents de le faire), et puis je voulais rendre mérite à l'auteur...
    Bon. En fait, ça a beaucoup changé. Je donne 70 pages à un livre en moyenne ; si au bout de ces pages, je m'ennuie toujours, je n'ai pas du tout envie de le reprendre ou je n'aime vraiment pas ni les personnages, ni le traitement de l'histoire... J'abandonne.

    Le dernier livre abandonné ? Hmm... 2084, la fin du monde par Houellebecq (je ne lis pas que de la SFFF !).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Notre rapport à la lecture évolue avec le temps, c'est clair, et nos priorités également ;-)
      Quant à Houellebecq il écrit beaucoup de SF, d'ailleurs 2084 avec un tel titre je pensais que c'en était !

      Supprimer
  15. Heu...2084 (titre hommage à qui vous savez) est une dystopie de Boualem Sansal...

    Matho

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui tu as raison, c'est Soumission sinon !

      Supprimer
    2. Quoiqu'il en soit tout ça c'est de la SF !

      Supprimer
    3. Oh, pardon ! J'ai confondu, je suis désolée ! Merci pour la correction =)

      Quant au terme SF... On va dire que c'est générique plus que substantiel, dans ce livre.

      Supprimer
  16. Très intéressant ton article. Quand j'étais plus jeune, ça me faisait mal au coeur d'abandonner un livre mais maintenant j'ai surtout l'impression de me perdre mon temps si je me force. Même si j'essaye de faire un effort pour les SP (sayf cas imbuvable). Ceux dont je me souviens : "La symphonie des spectres", "Mortilèges" de Blake Charlton, "Zora" et "Notre fin sera si douce" (aussi :P)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment avec le temps qu'on se met à lire autrement ! Copine :p

      Supprimer
  17. Questionnement intéressant. J'abandonne très peu : c'est difficile pour moi d'abandonner un truc en cours. Mais je fais beaucoup pour les jeux vidéos, j'ai bon espoir que ça se propage aux livres ou aux séries, pour lesquelles j'ai parfois du mal à prendre la décision aussi.

    Cela dit, je connais assez bien mes goûts et en lisant les avis de la blogo, j'ai de plus en plus conscience de ce que j'aime. Même chose avec les films, j'ai l'impression que je vais moins voir des films que je n'aime pas, alors qu'en voyant des tonnes par an, je suis probablement devenue plus difficile.

    Ta "philosophie" est très saine et correspond bien à l'adage "so many books so little time".

    Les avis en commentaires sont très intéressants aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que du moment où on se pose la question, faut pousser juste un peu plus et décider.

      Moi aussi je cerne à peu près ce que j'aime. Par contre j'aime expérimenter aussi, tenter des lectures un peu incongrues. Et ce ne sont pas forcément les plus décevantes !

      C'est clair, des avis très intéressants en commentaires ! Beaucoup de réactions !

      Supprimer
  18. Effectivement, je rejoins Tigger Lilly, ton article et les commentaires qui en découlent sont très intéressants.

    Parfois, il est clair que ce n'est pas le bon moment pour lire tel ou tel roman et se forcer n'est pas une bonne chose. On peut passer complètement à côté d'un ouvrage et le mettre en pause ou l'arrêter complètement et le recommencer depuis le début plus tard s'avère bénéfique !
    L'abandon complet je ne le pratique jamais. Je n'hésite pas à stopper ma lecture et remettre un roman dans ma PAL, parfois elle y reste des mois voir des années mais je sais qu'elle ressortira un jour.

    Mais il m'arrive parfois aussi malheureusement de lire des romans "écrits avec les pieds" ou véhiculant des idées qui m'incommodent. J'avoue dans ces cas là me forcer à terminer rapidement ma lecture pour passer à autre chose mais heureusement c'est très rare. A force, on se connait et personnellement je ne vais pas volontairement vers des ouvrages qu'à priori je pourrai ne pas aimer. Il y a tant de livres qui m'attirent que je sélectionne drastiquement mes lectures.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour les idées qui comme tu le dis si bien et avec un bel euphémisme, m'incommodent, je sais les éviter a priori, sauf quand elles sont insidieuses ou difficiles à deviner avant de lire le texte, généralement c'est le sexisme qui me saoule le plus dans ce cas. Ça m'énerve tellement !

      Et sinon la reprise d'un livre des années après est parfois une excellente surprise !

      Supprimer
  19. Pour les "grands" abandonnés dans lesquels il y a très peu de chances que je remette le nez : Servir Froid de Abercrombie, parce que j'ai trouvé que c'était une accumulation de clichés énormes de la fantasy, mélangés à un côté Assassin's Creed, qui m'a plutôt donné envie d'allumer ma console et de laisser tomber le livre, et puis le premier tome de l'Âge du Feu de Knight, parce que, franchement, quand on aime les dragons, ça fait mal de les voir aussi mal décrits... j'ai même pas lu 50 pages il me semble, et je crois que jamais je n'arriverais à lui redonner une chance !

    Pour la Communauté, je peux te comprendre. Je les ai lus récemment mais parfois en me forçant un peu, parce que des passages manquaient d'intérêt. Les films sont plutôt bons, alors pas raison de culpabiliser ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je lis très peu de Fantasy, précisément pour toutes les raisons que tu cites :p (non j'en lis quand même mais gros gros tri puisque je préfère de loin la SF)

      Supprimer
  20. "La maison dans laquelle" est aussi en pause chez moi. Difficile d'entrer dedans et surtout la dimension imposante laisse à penser qu'il va y avoir de longues digressions. Mais je m'y replongerai prochainement, encore.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est assez long. Immersif, mais long. J'ai mis en pause à la moitié.

      Supprimer
  21. J'ai plus de livres dit en "pause" que abandonnés.

    Très honteusement, j'ai mis en pause "La horde du Contrevent" de Damasio. Je suis en étude et en alternance, j'ai pas le temps de lire pour mon plaisir.J'avais commencé Damasio mais dans le métro (la mauvaise idée), par manque de concentration et d'immersion j'ai préféré le mettre en pause plutôt que de m'en "dégoûter" pour le recommencer quand j'aurais une semaine de vacances.

    Il faudrait que je me force à abandonner un livre quand vraiment il est mauvais. Mais je culpabilise de le faire, ce qui est un peu stupide.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, tu dois avoir le temps pour te plonger dans La Horde, attends des vacances ;-)

      Et on est d'accord, dommage de culpabiliser ! Qui donc pourrait bien t'en vouloir à part toi-même ?

      Supprimer
  22. Je partage ta vision des choses, je n'ai pas de mal non plus à arrêter. Je sais que certains lecteurs se sentent investis dans leur lecture, jusqu'au dernier mot. Même si de mon côté les abandons ne sont pas nombreux, je suis incapable de les lister, tiens. Le plus récent est le premier tome de The Expanse et celui qui m'a le plus marqué, le tome 3 d'Acacia de Durham (parce qu'il y avait tellement de bonnes idées non exploitées !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le lâcher prise c'est important ;-)

      Supprimer

Pages vues