mercredi 11 novembre 2015

Les Intrus de Lauren Oliver

Les Intrus est un roman fantastique de Lauren Oliver, sorti simultanément avec la couverture ci-contre chez Hachette (en catégorie YA - je ne l'ai pas trouvé spécialement orienté YA, à part qu'on a un ado qui s'exprime de temps en temps) et chez Le Livre de Poche (sans la qualification YA). J'ai décidé de me pencher dessus à l'approche d'Halloween, puisqu'il y est question de fantômes et de maison hantée. La lecture a finalement été sympathique mais pas effrayante du tout.

A la mort de Richard Walker, son ex-femme, ses deux enfants et sa petite fille retournent dans la maison familiale pour la succession. Mais la bâtisse est hantée. Les fantômes ne sont pas disposés à céder la place aux nouveaux occupants.

Les Intrus est un roman réunissant des histoires de vie de plusieurs femmes de différentes générations dans un seul lieu,  la maison du défunt Richard Walker. Deux de ces femmes sont décédées : elles sont les fantômes de la maison. Pour une raison inconnue elles sont retenues entre les murs de la bâtisse, et comme elles se détestent, elles passent leur temps à se contredire en commérant sur les personnes qui vivent dans la maison. En l’occurrence, l'ex-femme de Richard, alcoolique, sa fille légèrement nymphomane elle-même maman d'une charmante petite fille de 6 ans et un ado qui en veut au monde entier.

Dans les murs a été découvert un manuscrit, L'Héliotrope de Jais, qui accompagne chaque femme de génération en génération, chacune lui donnant son interprétation personnelle, qui ajoute aux questions que se pose le lecteur. Peu à peu, on va en apprendre un peu plus sur le parcours de chacun(e), et sur les secrets de la maison...

Les Intrus est un beau roman, intrigant. J'ai apprécié de découvrir les secrets de chaque personnage, les souvenirs liés à la maison. L'auteure y explore les relations familiales (mère-fille, frère-soeur...) Le texte est sensible et use de la dimension psychologique du fantastique, dans le style de Lignes de vie de Joyce en moins bon, et de Winter people de McMahon en meilleur.

L'auteure rend son récit dynamique en changeant de narrateur à chaque chapitre, et elle jongle plutôt bien avec six voix, chacune ayant son ton, ses soucis, ses addictions... Le récit est construit comme la maison, les parties du roman correspondent aux pièces (on commence dans la cuisine), ce qui permet de découvrir peu à peu ce qui s''y est passé, le titre original du roman est d'ailleurs Rooms. La bâtisse est comme la mémoire de toutes ces vies.

Pour résumer, Les Intrus de Lauren Oliver publié chez Hachette et Le Livre de Poche est un roman fantastique avec une maison hantée pas si effrayante. Elle est peuplée de fantômes, d'histoires de vie de femmes, de souvenirs et de secrets de famille que le lecteur prend plaisir à découvrir, jusqu'à la fin. Une lecture agréable ! (Un extrait par ici)
Les Intrus
de Lauren Oliver
Hachette / Le livre de poche - octobre 2015
384 pages
Traduit de l'américain par Alice Delarbre
Papier : 19€ / Numérique : 13,99€
Titre original : Rooms - 2014

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Pages vues