mardi 17 mars 2015

Les Protecteurs de Thomas Mullen

Les Protecteurs de Thomas Mullen est un thriller au parfum dystopique, publié chez J'ai Lu en moyen format.

Zed est un agent du futur. Dans son monde, tous les problèmes ont été éradiqués. L'incertitude est maîtrisée : les guerres, les épidémies, les famines n'existent plus. Même le désespoir a été vaincu. Renvoyé dans notre présent, l'objectif de Zed est le maintien du statu quo, c'est à dire l'accomplissement de chaque événement jusqu'à son terme. La Grande Conflagration est imminente, la catastrophe doit advenir, ça, Zed le sait. Il n'a pas le choix, et pour sauvegarder l'équilibre du monde, il n'hésitera pas à bouleverser quelques destins, à compromettre des vies. Pas de place pour le doute, l'émotion, les sentiments. Chaque seconde compte. Or comment mener à bien cette délicate mission alors que les effets du présent commencent à apparaître sur ce futur parfait ? La perfection connaîtrait-elle quelques défauts ? 

Les Protecteurs se révèle être un roman meilleur que ce à quoi je m'attendais, mais décevant quand même (oui c'est comme ça !) Son titre, The Revisionists en VO, est parlant, la VF beaucoup moins.

Zed vient d'un futur qualifié de "Société Parfaite". Le lecteur se rend rapidement compte que dire "Société Parfaite", c'est un peu comme appeler son pays "République Démocratique". Autrement dit, il y a baleine sous caillou. Car dans le futur, le passé est tabou (mais à un point que vous n'imaginez pas). Bref, on est dans 1984, version voyage dans le temps.

Zed est envoyé à notre époque afin que tout se déroule sans aucun changement, pour qu'advienne cette fameuse société parfaite. Car en face, il y a ceux qu'il appelle les Réacs : les révisionnistes activistes. Ils nous sont présentés par le narrateur comme voulant changer le passé, et éviter la Grande Conflagration. Cette catastrophe semble avoir mené à la fin de notre civilisation, la Société Parfaite s'étant reconstruite sur ses cendres.

A côté de cela, on suit trois autres personnages : Léo, un espèce d'agent secret du gouvernement sous contrat privé, Tasha, une avocate qui a perdu son frère en Afghanistan, et Sari, une esclave moderne à la merci d'une famille de diplomates asiatiques. Leurs destins, forcément, vont s'entrecroiser. Ce qui est intéressant, c'est aussi de suivre des personnages avec qui on ne va pas du tout être d'accord, et qu'on aimerait bien baffer de temps en temps. Ce qui l'est moins, c'est qu'ils se croisent un peu trop facilement, vivent les coïncidences.

Je dois dire que même si l'intrigue n'est pas trop mal ficelée, mes passages préférés étaient ceux de Zed, car être dans la tête d'un homme du futur, c'était quand même ce que je recherchais en lisant ce roman. Cependant il était un peu trop noyé dans l'intrigue, face à trois autres personnages contemporains qui eux ne s'inscrivent que dans le thriller.

Ce que je retiens d'intéressant, c'est l'interrogation implicite sur l'utilisation du voyage dans le temps : l'éternelle question de savoir si l'on devrait changer les choses (tueriez-vous Hitler enfant ?) ou si rien ne doit être modifié afin de mener exactement là où nous sommes, quelque soit le présent ? 

Je déplore une fin totalement insatisfaisante, comme si l'auteur n'avait plus su quoi faire de son histoire côté voyage dans le temps. Du coup, j'étais partie sur une bonne impression, je termine le livre sur une beaucoup moins bonne, malgré une intrigue thriller bien ficelée. 

J'ai pu noter au moins une coquille scénaristique, dans la seconde partie. Elle ne concerne qu'une seule phrase et tout rentre vite dans l'ordre, deux personnages sont confondus. Mais ça ne fait pas sérieux...

Pour résumer, Les Protecteurs de Thomas Mullen, publié chez J'ai Lu en moyen format, est plus un thriller qu'un roman de science-fiction. Malgré des éléments clairement SF, essentiellement d'influence Orwellienne (ça j'ai kiffé), le voyage dans le temps ne prend pas la place que j'aurais souhaité lui voir tenir dans l'intrigue. La lecture est rythmée, mais le propos SF est parfois un peu trop dilué, à cause de personnages que j'ai trouvé surnuméraires. Divertissant, mais loin d'être transcendant. Dommage. A comparer, en terme de divertissement, vous pouvez lui préférer Les Brillants de Marcus Sakey.

 

http://unpapillondanslalune.blogspot.fr/2014/11/lune-voyage-dans-le-temps.html

Les Protecteurs 
de Thomas Mullen
J'ai Lu - Moyen format - octobre 2014
448 pages
Traduit de l'américain par Sébastien Guillot
Papier : 13,90€ / Numérique : 9,99€
Titre original : The Revisionists - 2011


4 commentaires:

  1. La couverture me rappelle furieusement un challenge en tout cas xD

    RépondreSupprimer
  2. Il me semble bien qu'il est sur ma PAL celui-là...^^

    RépondreSupprimer

Pages vues