dimanche 21 juin 2015

Le Tsar des étoiles de Pierre Gévart

Le Tsar des étoiles est un polar/space-opera de Pierre Gévart. Il introduit le cycle du Sommeil des dieux, qui sera constitué de cinq tomes au total, chacun pouvant se lire indépendamment (mais j'ai très envie de lire la suite). Il est publié aux Éditions Atria.

Le Projet Prométhée consiste à envoyer en avant-garde quelques milliers de colons vers une planète habitable. Prométhée est un vaisseau-monde : un vaste tronc-de-cône à l'intérieur duquel on a planté champs et forêts, et installé une mer artificielle. Tout a été calculé pour que la micro-société qui va s'installer le temps du voyage soit parfaite et pacifiée. Mais Prométhée suscite l'intérêt d'organisations puissantes et différentes... Ainsi, vont se développer à bord des luttes d'influence, des sabotages, des trafics en tous genres... Le voyage de Prométhée risque d'être bien plus long que prévu initialement, et aussi bien plus dangereux...

Instant confession : ce livre m'a été offert pour la fête des mères par mon amoureux. Il a trouvé la couverture jolie et pensé que le résumé me plairait. Il avait raison. Et pourtant sans lui, je ne me serais jamais penchée sur ce roman. Alors je lui dis merci, car j'ai été très agréablement surprise par cette histoire.

Ce roman peut être une lecture indépendante, mais si on a envie de poursuivre, c'est aussi l'introduction au Cycle du Sommeil de dieux, qui comptera cinq tomes au total, pour une parution à raison d'un par an en novembre.

Au début, j'ai eu un peu peur : il y avait beaucoup de virgules dans les phrases de Gévart. Et puis à un moment, soit ça s'est calmé, soit j'étais tellement dedans que j'ai oublié. Le Tsar des étoiles a un côté polar parfaitement plaisant, avec sa mafia qui voudrait tout contrôler, ses politiques idem, sans compter la fameuse NRA - La National Rifle Association pour la "protection des droits civiques" qui a pour but de promouvoir les armes à feu - qui souhaite absolument que les passagers du Prométhée soient armés.

Dans Le Tsar des étoiles, il ne faut être trop pressé d'aller dans l'espace : ceci n'arrivera que dans la troisième partie du roman, après la mise en place de l'intrigue et de chaque personnage. Mais quelle troisième partie ! Autant vous dire que ce ne sera pas de tout repos pour les passagers pleins d'espoir du Prométhée...

J'ai aimé les personnages aux caractères bien définis, avec leur passé, leurs doutes, leurs espoirs, chacun faisant l'objet d'un chapitre, finissant toujours par se croiser à un moment ou à un autre. Lynn, la présidente des États-Unis, à la fois fragile et déterminée, David le psy qui sélectionne les candidats au départ, ou encore Kostaïev, le froid tueur à gage...

Le vaisseau est aussi un atout. Gigantesque, il a été construit comme si un morceau de la Terre partait à la conquête de l'espace : un port et donc une mer, des villages, des surfaces agricoles allouées à chacun... Une belle réussite, que j'aurais eu envie de visiter (mais par contre je ne pars pas, je ne suis une pionnière que par procuration !)

Le background de l'histoire de la Terre est construit, entre une pandémie qui a fait des centaines de millions de morts et la crise économique... Cerise sur le gâteau, l'auteur distille de chouettes petits détails qui indiquent qu'on est dans le futur, comme des clins d’œil aux lecteurs de SF.

Pour résumer, Le Tsar des étoiles de Pierre Gévart est un polar / space-opera rythmé édité par les Éditions Atria. Premier tome d'un cycle de cinq, il peut aussi se lire en one-shot. Si mon amoureux ne me l'avait pas offert, je ne me serais sûrement pas penchée dessus, et c’eût été dommage. J'ai été agréablement surprise par ce récit mêlant mafia, magouilles politiques et voyage mouvementé dans l'espace, et continuerai avec plaisir l'aventure en novembre prochain. Nasdrovia !
Lecture n°1 dans le cadre du
challenge Summer Short Stories of SFFF
Lecture n°1 dans le cadre du
challenge Summer Star Wars III

Le Tsar des étoiles
de Pierre Gévart
Editions Atria - novembre 2014
224 pages
Papier : 18€ / Numérique : 12,99€ (un peu cher l'ebook)

A noter : l'éditeur a déposé le bilan en 2015 :(

4 commentaires:

  1. Je crois que je vais me laisser tenter, tu es souvent de bons conseils ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Hum il faut que je me le trouve celui là :)

    RépondreSupprimer

Pages vues