mercredi 1 juin 2016

3615 MA PAL - Entrées et sorties Mai 2016

Entrées en PAL (+10)


  • L'Agence secrète d'Alper Caniguz : Musa, jeune rédacteur publicitaire désœuvré, se fait recruter par un bien étrange employeur : L’Agence Secrète. Fait curieux, le PDG de cette entreprise se trouve être un chat. Au même moment, une certaine École du Bonheur Intergalactique ouvre ses portes dans l’immeuble où habite Musa avec Şaban, son colocataire dévot féru de magasines érotiques. Or cette École se révèle l’unique client de L’Agence secrète… Une odeur de bizarre qui va enflammer les fantasmes conspirationnistes de Musa.
  • Alice au pays des morts-vivants de Mainak Dhar : Alice, 15 ans, fait partie des quelques humains rescapés dans un monde de zombies. Pour survivre, les humains se sont organisés en armée et, lors d’une patrouille, Alice suit un zombie affublé d’oreilles de lapin roses dans des galeries souterraines et elle chute…
  • L’Étrangère de Gardner Dozois : Joseph Farber rencontra pour la première fois Liraun Jé Genawen — l'étrangère — pendant la cérémonie de l'alàntene, la Pâque du solstice d'hiver, l'Ouverture-des-Portes-de-Dûn... quand les morts hantent les vagues qui se brisent sur les rivages de la planète Lisle. Pour avoir le droit d'aimer cette femme non humaine, il accepta l'inacceptable : que la science indigène modifie son corps. Et alors qu'il aurait du être comblé, à travers sa vie quotidienne avec Liraun, Joseph compris que Lisle était une planète pleine de secrets, et peut-être dangereuse.
  • Des Larmes sous la pluie de Rosa Montero : États-Unis de la Terre, 2109. Les réplicants meurent dans des crises de folie meurtrière tandis qu'une main anonyme corrige les Archives Centrales de la Terre pour instrumentaliser l'histoire de l'humanité. Bruna Husky, une réplicante guerrière, seule et inadaptée, décide de comprendre ce qui se passe et mène une enquête à la fois sur les meurtres et sur elle-même. Aux prises avec le compte à rebours de sa mort programmée, elle n'a d'alliés que marginaux ou aliens dans ce tourbillon répressif, vertige paranoïaque, qui emporte la société.
  • Le Poids du cœur de Rosa Montero : Bruna Husky, la réplicante de combat des Larmes sous la pluie, a du vague à l’âme, la brièveté de sa vie programmée l’angoisse. Sa nouvelle enquête l’embarque dans une sombre affaire de poubelles atomiques aux confins du monde connu, dans une zone où règne une guerre permanente. Elle est accompagnée dans son aventure d’un « tripoteur » séduisant autant qu’inquiétant et d’une réplicante née de la même matrice industrielle qu’elle, son portrait craché. Cet alter ego plus jeune l’amène à s’interroger sur son humanité et son destin. Ses vieux amis, Yiannis l’archiviste, qui change d’humeur au gré de sa pompe à endorphines, Bartolo le boubi glouton, le taciturne inspecteur Lizard, sont toujours là pour lui sauver la mise. Bruna Husky est une survivante qui se débat entre l’indépendance totale et un besoin d’affection désespéré, un animal sauvage prisonnier de sa courte vie.
  • Bart is back de Soledad Bravi (BD) : En 2015 à Tampa, Floride, un chat enterré depuis cinq jours sort de la tombe à la stupeur de son propriétaire et à l'effroi de ses voisins. Les médias le surnomment aussitôt Zombie Cat. S'inspirant de ce fait divers réel, Soledad Bravi imagine, dans le droit fil des maîtres du New Yorker, une ode malicieuse à la vie et à la liberté. 
  • Sitrinjêta de Christian Léourier : Il y a fort longtemps, une civilisation a créé la planète Sitrinjêta, sur laquelle les sens de toutes les espèces sont satisfaits. Mais aujourd'hui, plus personne ne sait où elle se trouve. Prétextant une mission de fret, le capitaine terrien Hénar Log Korson convainc la puissante Transtell de lui confier un astronef et un équipage. Son but est en réalité de retrouver la mythique planète perdue.
  • Omale : L'Aire humaine tome 1 de Laurent Genefort : Ce volume rassemble les premiers textes du cycle d'Omale. Dans une sphère de matière qui englobe un soleil et offre une surface gigantesque, cohabitent plusieurs espèces. Les humains, arrivés par une porte Vangk, sont repartis de zéro et ont tissé des liens avec leurs voisins extraterrestres, les Chiles et les Hodgqins.
  • Runner de Patrick Lee : Sam Dryden, ancien agent des forces spéciales, inconsolable depuis la mort de sa femme et de son enfant dans un accident, mène une vie solitaire en Californie. Lors d'un jogging nocturne, il sauve une jeune fille poursuivie par des hommes armés. Séquestrée par les forces gouvernementales, soumise à des expériences secrètes, elle possède un talent particulier faisant d'elle une menace à supprimer.
  • Eschatôn d'Alex Nikolavitch : Dans ce space opera, des soldats engagés dans une guerre cosmique connaissent un réveil brutal et doivent apprendre à survivre dans un monde infiniment hostile ; des créatures inhumaines rêvent à un monde meilleur ; des hérétiques gardiens d'une tradition plus ancienne que la civilisation céleste cherchent à percer les secrets de l'univers et à restaurer l'ordre ancien.
Sorties de PAL (-8)


  • Jennifer a disparu de Laurent Genefort (3/5) - une novella pulp plutôt sympathique, drôle, reprenant les clichés du détective privé et avec beaucoup de clins d'oeils à la SF et à la pop culture. Sans prétention mais chouette.
  • Des Larmes sous la pluie de Rosa Montero (4,5/5) - S'appropriant brillamment l'univers de Blade Runner de Ridley Scott, adapté du roman Do Androids dream of electric sheep ? de P. K. Dick, l'auteure nous offre un roman rythmé et équilibré, avec un personnage principal de réplicante fouillé et convaincant. Le contexte (géo)politique achève de parfaire ce récit prenant de bout en bout.
  • Le Poids du cœur de Rosa Montero (4/5) - Un thriller SF rythmé et intelligent, qui approfondit le contexte posé par l'auteure dans le premier tome. Elle continue également d'y interroger notre société et ses dérives, pour certaines déjà irréparables.
  • Alice au pays des morts-vivants de Mainak Dhar (2/5) - Je n'ai pas du tout accroché à cette adaptation apocalyptique du conte de Lewis Carroll version zombie, mal écrite et manquant méchamment d'intérêt et de crédibilité. L'idée de départ était intéressante et décalée, mais au final, quel ennui !
  • Bart is back de Soledad Bravi (3/5) - Irrévérencieux, drôle et grave à la fois, ce court récit en neuf vies se révèle surprenant et engagé. Faites attention si vous croisez Zombie cat, il n'aime pas les caresses !
  • Ethfrag de Laurent Genefort (4/5) - Ethfrag est la nouvelle française lauréate du Prix des lecteurs Bifrost 2015. Elle se situe dans l'univers d'Omale (que je n'ai jamais lu et que j'ai maintenant envie de lire !) et m'a fait penser aux heures les plus sombres de l'histoire avec son scientifique froid faisant des expériences sur les Hodgqins, des extraterrestres intelligents sans y voir aucun problème. Glaçant.
  • Infinités de Vandana Singh (4,5/5) - Oscillant entre SF et fantastique, la plume évocatrice et humaine de l'auteure parle avant tout de la femme et de l'Inde, mais aussi de la porosité entre science et métaphysique. Que ce soit par la SF ou le fantastique, Vandana Singh montre la lente et difficile émancipation des indiennes.
  • L'Agence secrète d'Alper Canigüz (3/5) - Un roman décalé et drôle, un genre de polar d'espionnage transposé en comédie. Pas le livre du siècle, mais une histoire menée tambour battant et assurément rafraichissante !

Bonnes surprises du mois



Et aussi...


Lectures en cours


8 commentaires:

  1. Ta PAL est relativement stable dans le temps, mais que de mouvements !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est vrai ça augmente peu finalement

      Supprimer
  2. J'étais passé à côté de Runner mais bon 14,99 le numérique avec DRM, j'irai voir ailleurs...
    Ta PAL a quand même un gout de Space Opera, je me demande bien pourquoi ?!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est un SP. S'il est super génial trop bien je te dirais.
      Oui étrange cette envie de space-opera pour l'été :p

      Supprimer
  3. Quelle efficacité xD Bonne lecture avec le Jaworski !

    RépondreSupprimer

Pages vues