dimanche 4 décembre 2016

3615 MA PAL - Entrées et sorties Novembre 2016

ENTRÉES EN PAL (+7)


  • Les Ravagées de Louise Mey : L'autrice inverse les genres (une femme flic enquête sur des agressions sexuelles commises sur des hommes) dans un thriller qui me rend très curieuse !
  • Indécence manifeste de David Lagercrantz : Un polar historique autour de Turing, je prends.
  • La Constellation du chien de Peter Heller : Un post-apo publié dans une collection de littérature générale. J'en ai entendu beaucoup de bien.
  • Harry Potter et l'enfant maudit de Jack Thorne et John Tiffany : HP quoi !
  • Mars, planète rouge de Giles Sparrow : Un beau livre sur Mars, reçu via la Masse Critique de Babelio.
  • Au-delà du gouffre de Peter Watts : Après ma vaine tentative de lire Vision aveugle, je me dis qu'essayer de lire Watts sur un format court pourrait me convenir. (En plus le livre est trèèès jouli.)
  • Retour à silence de Franck Ferric et Pierre Le Pivain : Un roman dans le même univers que La Loi du désert, et un petit coup de pouce aux Éditions du Riez en difficulté !

SORTIES DE PAL (-4)

  • Le Problème à trois corps de Liu Cixin (4,5/5) - Premier tome d'une trilogie de (Hard mais ça va) SF chinoise ayant reçu le Prix Hugo 2015 et devenu culte en Chine, augure une trilogie intelligente et ambitieuse de la part d'un auteur virtuose.
  • L'Inclinaison de Christopher Priest (4/5) - Roman mêlant dystopie et récit de voyage, lent (cela peut être un atout ou un défaut, selon ce que vous aimez) et fascinant. A l'instar du narrateur, le lecteur fait un voyage à la fois sombre et lumineux.
  • Water knife de Paolo Bacigalupi (4/5) - Un thriller d'anticipation autour du manque d'eau, violence et réflexion sont au rendez-vous du dernier Bacigalupi !
  • Les Premiers nés d'Arthur C. Clarke et Stephen Baxter (2,5/5) - Assez déçue par ce dernier tome de la trilogie. Une conclusion un peu trop embrouillée pour moi, et sans passion. (pas de chronique prévue)
ET AUSSI...




LECTURE EN COURS


5 commentaires:

  1. C'est un beau bilan, et j'ai adoré ta bibliothèque de rêve. Watts est ardu à lire dans Vision Aveugle. J'ai trouvé la traduction plus fluide et abordable dans Au-delà du gouffre. L'ile vaut le détour, même s'il y a des éléments techniques qui m'ont échappée... Commence peut-être par la partie 5, Starfish.
    Bonnes lectures

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je verrai bien, j'ai un peu peur de Watts j'avoue

      Supprimer
  2. Oh ouiiiiiii La constellation du chien, j'avais bien aimé :)
    Je note toutes les nouveautés à chaque fois mais la liste commence à être un peu longue...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arf oui il faut un peu de temps en effet pour lire :p

      Supprimer
  3. Oh de bien bonnes lectures ce mois-ci :) (et j'ai lu HP, alors j'attends ton retour pour en discuter)

    RépondreSupprimer

Pages vues