vendredi 21 juin 2013

☺ L'Homme truqué de Maurice Renard

Le pitch :
Un matin, le docteur Bare est retrouvé mort au bord de la chaussée, victime d'un guet-apens. Les gendarmes Mochon et Juliaz enquêtent et trouvent un manuscrit visiblement oublié par les coupables. Ce manuscrit est entièrement rapporté dans la suite du texte et le lecteur rejoint le docteur Bare pendant qu'il accompagne un de ses amis, qu'il croyait mort, et qui revient de la guerre «truqué»...

Mon avis :
J'ai eu envie de lire cette nouvelle de Maurice Renard suite à ma lecture de la BD éponyme de Serge Lehman et Gess, adaptée librement de cette œuvre SF de 1921. Cela tombe bien, elle est libre de droit

Le texte commence comme une enquête. Deux gendarmes retrouvent le cadavre du docteur Bare, une balle dans la tête. Ils remontent alors la piste jusqu'à son domicile où ils retrouvent dans une de ses poches un récit qui semble relever de la science-fiction. Son ami Jean Lebris, censément mort au combat, serait finalement revenu aveugle mais avec une étrange aptitude, suite à des expériences pratiquées sur lui.

La Torpedo du Docteur Bare
La construction de cette nouvelle m'a parue parfaitement moderne. Elle commence par la fin. Tout au long du récit, on sait que le médecin est mort. Mais pourquoi, et qui l'a tué, c'est là tout le sel de cette histoire captivante ! On se retrouve dans une narration à la première personne tout à fait intéressante et qui ne nous offre donc que le point de vue du docteur. C'est d'ailleurs un écrit assez personnel puisqu'il y parlera aussi de l'amour qu'il porte à la belle Fanny, nouvellement arrivée dans le village.

Parlons-en de cet amour naissant, puisqu'il le faut dans le cadre du défi de Vert (My summer of SFFF love). Bare est le genre amoureux transi, et alors que c'est son ami qui est censé être aveugle, il ne comprend vraiment pas grand chose à sa chère Fanny ! Le récit s'émaille donc de ses petits espoirs et de ses déceptions, de ses peurs aussi.

L'auteur y aborde également les avancées technologiques de son temps : les voitures de plus en plus rapides à l'image de la Torpédo du docteur, la médecine avec les rayons et bien sûr la fée électricité !

Maurice Renard profite aussi de ce texte pour évoquer les traumatismes de l'une des plus grandes tragédies du 20ème siècle, la Première Guerre Mondiale et ses massacres dans les tranchées.

La fin est vraiment troublante et je dois dire que Maurice Renard écrit vraiment d'une façon prenante et poétique. Cette phrase "miroir" m'a d'ailleurs marquée :

"La clarté du couloir projetait dans la cour un couloir de clarté."

Je trouve ça génial. Oui je sais il ne m'en faut pas beaucoup, mais c'est comme ça, j'ai l'impression que Maurice Renard et moi allons devenir amis !

Pour résumer, L'Homme truqué de Maurice Renard est une nouvelle de SF où l'on trouve un meurtre, du suspense, de l'action, mais aussi de la science et de l'amour. J'ai passé un très bon moment à cette lecture que je vous recommande chaudement !
Une nouvelle SF prenante de 1921, à découvrir !

Lecture n°36 dans le cadre
du challenge Je lis des nouvelles et des novellas
Lecture n°1 dans le cadre du challenge My Summer of SFFF Love

7 commentaires:

  1. Tu vends bien ton affaire ^^
    Bon j'y jetterais peut-être un oeil, je ne crois pas avoir déjà lu quelque chose de ce monsieur...

    RépondreSupprimer
  2. Franchement c'est vachement bien !

    RépondreSupprimer
  3. Je note ! tout benef' en plus, libre de droit pour la découverte et entrant dans le cadre de la romaaaaance, je la garde au chaud dans un coin pour cet été !

    RépondreSupprimer
  4. J'ai beaucoup aimé la BD, dans l'univers de la Brigade Chimérique, mais je ne sais pas si je lirai cette nouvelle pour autant^^.

    RépondreSupprimer
  5. J'ai préféré la nouvelle pour ma part !

    RépondreSupprimer
  6. Maurice Renard ne peut pas devenir ton ami, Lune. Il est mort.

    RépondreSupprimer

Pages vues