lundi 21 avril 2014

Chroniques des Ombres de Pierre Bordage

Chroniques des Ombres de Pierre Bordage est un roman que je voulais lire depuis longtemps. Enfin poursuivre depuis longtemps ! En effet, l'aventure des Ombres a commencé en 2008 avec une société appelée mp3minutes

Une expérience à mon avis un peu trop en avance sur son temps, d'où je suppose son abandon avant la fin faute de rentabilité : Chroniques des Ombres se constituait de chapitres disponibles en mp3, mais aussi en BD-vidéo, avec les voix françaises de Morgan Freeman et Georges Clooney par exemple. Je me rappelle avoir acheté le DVD lors de mes premières Utopiales ! Impossible de remettre la main dessus par contre, mais si vous voulez un aperçu, cliquez ici pour les trailers des 20 premiers épisodes.

Le Diable Vauvert a décidé de garder le concept des épisodes en sortant l'été dernier les chapitres sous forme d'ebooks. A la fin de la diffusion des épisodes, le livre papier de 740 pages environ est paru. Une idée plutôt sympathique. Comme j'ai zéro patience, j'ai paradoxalement attendu la parution complète pour m'y remettre :p

Après la guerre nucléaire, une pollution mortifère a confiné la partie privilégiée de la population mondiale dans des mégapoles équipées de filtres purificateurs d'air. La plupart des capitales sont désormais regroupées en Cités Unifiées. NyLoPa, la plus importante et stable des CU, réunit New York, Londres et Paris et compte 114 millions d'habitants. Les citoyens sont équipés d'une puce d'identité et la sécurité est assurée par une armée suréquipée qui fait office de police, les fouineurs, sorte de super détectives, un corps spécial composé d'individus sélectionnés pour leurs capacités analytiques. Dans ce monde en survie à l'équilibre plus que précaire, des centaines de meurtres sont soudain perpétrés, dans toutes les villes et en quelques minutes, par d'invisibles assassins. On soupçonne une secte d'en être à l'origine, mais l'enquête menée par les fouineurs va les plonger dans un enchevêtrement de complots et de luttes de pouvoir, tandis que les Ombres continuent de frapper de plus belle. 

Je vais commencer par évacuer certains reproches :
  • des coquilles trop présentes, je dirais une environ par chapitre
  • un 4ème de couv' trop bavard, dont le dernier paragraphe (que je n'ai pas reproduit ici) vous mène au dernier tiers du livre !
  • des thèmes trop classiques : j'adore Bordage, c'est un de mes deux auteurs chouchous, et pour le coup je connais son style, ses thèmes. Là on est dans du très très classique, mix des Derniers Hommes (à lire évidemment), et thèmes abordés dans la Fraternité du Panca (à lire !!). Sans oublier les Fables de l'Humpur (à lire absolument). 
  • l'intrigue elle-même ne reste pas longtemps mystérieuse pour le lecteur, en tous cas bien moins que pour les personnages du livre !
Côté classique également, mais qui m'a bien plu, on retrouve un post-apo alliant ville sous dôme, et extérieur pollué par une guerre nucléaire. Les cités ont été construites, des gens sélectionnés (ou s'étant trouvés au bon endroit) pour y entrer et profiter de leurs bienfaits (air filtré, nouvelles technologies), les autres restant à l'extérieur (air pollué, mutation, dangers en tout genre). Mais en cette fin du monde, la vie n'est rose pour personne, et la cité a ses propres dangers, tout cela est très dystopique (la biopuce dans le cerveau, la corruption, les inégalités persistantes). Les luttes de pouvoirs politiques ne sont pas sans rappeler notre bon vieux présent...

Vous l'aurez compris, beaucoup de violence dans ce Bordage, permettant à l'auteur de souligner d'une part les défauts de l'humanité, mais aussi les qualités humaines de certains de ses membres. A ce propos, Deux Lunes est un personnage agréable mais bien caricatural : le gentil, le sage, le philosophe, un personnage un peu trop manichéen.

Sur la forme, chaque chapitre se divise en deux parties, que l'on pourrait qualifier de géographiques : l'une se passe dans la cité unifiée de NyLoPa (New York Londres Paris), tandis que l'autre se déroule en Pays Horcite, à l'extérieur. De même, l'intrigue est entrecoupée de témoignages anonymes sur la vie dans les cités ou le pays Horcite. Le livre est un beau pavé, la couv' est très sympa.

Pour résumer, Chroniques des Ombres de Pierre Bordage m'a déçue malgré sa facilité de lecture. L'auteur reste un grand conteur mais on sent que ses thèmes ne se renouvellent pas. C'est bien écrit, c'est prenant, mais trop classique. On y parle de l'humanité, de sa fin éventuelle, de son rapport au pouvoir, à la technologie, et à sa propre finitude. Un post-apo tout de même intéressant et sympathique, à lire pour les fans de Bordage, ou pour les néophytes du genre. Bien sûr cela ne m'empêchera pas de continuer à lire l'auteur, Bordage forever !!!

Déçue.



Défi Âne VS Papillon #8
Choupinette a lu Le Jour des Fous d'Edmund Cooper pour ce défi.

6 commentaires:

  1. C'est le problème, il ne se renouvelle pas. J'ai fini par abandonner l'auteur et pourtant j'aimais vraiment.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui du coup la question, c'est est-ce qu'il pouvait réellement se renouveler en reprenant un texte déjà bien avancé en 2008 :/ Donc je tenterai un texte suivant. On m'a aussi dit que Gigante était très bon par contre.

      Supprimer
  2. Moi je n'ai jamais lu Bordage, hé ouais !... :D

    RépondreSupprimer
  3. Jamais lu Bordage non plus, et j'ai celui-ci dans ma PAL, donc...

    RépondreSupprimer
  4. @Lorhkan et Xapur : et bien ce n'est peut-être pas le meilleur par lequel commencer, dommage ! Je vous conseille plutôt Les Fables de l'Humpur ou Abzalon !

    RépondreSupprimer
  5. Moi qui comptait le faire rentrer dans ma PAL je crois que je vais m'en abstenir et plutôt lire ceux qui y trainent déjà comme Gigante par exemple.

    RépondreSupprimer

Pages vues