jeudi 7 mars 2019

Blues pour Irontown de John Varley

Blues pour Irontown est un roman SF de John Varley. Il fait suite à Gens de la Lune et au Système Valentine, mais peut se lire comme un one-shot, la preuve c'est ce que j'ai fait et je ne me suis pas sentie perdue ! L'auteur y explique ce que le lecteur a pu manquer. C'est publié chez Denoël Lunes d'encre, avec une chouette couverture d'Alain Brion.

Christopher Bach était policier lors de la Grande Panne, ce jour où le Calculateur central, qui contrôle tous les systèmes de survie sur Luna, a connu une défaillance fatale. La vie de Chris a alors irrémédiablement basculé, et il essaie désormais d’être détective privé. Assisté de son chien cybernétiquement augmenté, Sherlock, il tente de résoudre les quelques missions qu’on lui confie en imitant les héros durs à cuire qui peuplent les livres et films noirs qu’il adore.
Lorsqu’une femme entre dans son bureau et prétend avoir été infectée volontairement par une lèpre incurable, Chris est tout disposé à l’aider à retrouver celui qui l’a contaminée. Mais il va vite déchanter en comprenant que son enquête doit le mener là où personne n’a réellement envie d’aller de son plein gré : à Irontown… 

J'ai passé un bon moment avec ce divertissement lunaire !

Blues pour Irontown est typiquement le genre de roman sympa et facile à lire, avec deux personnages principaux attachants, et un contexte carrément intéressant. En effet, Chris, détective privé et Sherlock, son chien augmenté, vivent sur la Lune : des méchants extraterrestres ont envahi la Terre il y a bien longtemps et nous en ont chassés ! Les humains vivent désormais partout dans l'espace (la Lune, Mars, Neptune, Charon...) mais plus sur la Terre. 

Sur la Lune ont été récréés des environnements fantasmés de la planète bleue, qui d'ailleurs s'appellent des Disneylands. Par exemple, le quartier de Chris est une reconstitution d'un quartier des années 30 où le soleil ne se lève jamais. C'est un décor, finalement, pour nostalgiques de choses qui n'ont pas vraiment existé, à part dans la fiction, ici dans des histoires de détectives privés comme celle de Raymond Chandler. Et donc une enquête improbable (histoire d'une fille qui s'est fait refiler la lèpre et qui cherche le coupable) tombe sur nos deux associés. Bien sûr ça ne va pas être de tout repos, et en plus cela fera remonter des souvenirs difficiles à la surface, liés à Irontown, le coin mal famé de la Lune. Y vivent les marginaux, et les plus extrémistes d'entre eux : les Heinleiniens, qui veulent vivre sans avoir à répondre à une IA envahissante.

Sherlock et Chris ont une relation impressionnante, quasi fusionnelle. N'étant pas une personne à chien, l'histoire aurait pu me passer au-dessus de la tête, mais l'auteur arrive à rendre leur affection palpable et attendrissante, notamment en dotant Sherlock d'une intelligence hors du commun grâce à un implant cérébral.

John Varley nous offre un cocktail efficace dans Blues pour Irontown : un tandem de choc, de l'action, de l'humour, ainsi qu'un peu de politique et d'IA incontrôlable ! Pour ma part, je me suis bien amusée à suivre les aventures de nos compères. Il y a des chapitres racontés par Sherlock (le chien, absolument pas triste comme sur la couverture), enfin par sa traductrice qui parle le chien augmenté. Il a énormément d'humour, c'est juste un régal. Et pourtant je préfère les chats ! Très bon moment de lecture qui m'a donné envie de découvrir Gens de la Lune, qui est un hommage à Révolte sur la Lune d'Heinlein.


Blues pour Irontown
de John Varley
Denoël - Lunes d'encre - Février 2019
272 pages
Traduit par Patrick Marcel
Illustration de couverture d'Alain Brion
Papier : 21,90€ / Numérique : 15,99€
Titre original : Irontown Blues - 2018

8 commentaires:

  1. Tout ça parce que ça se passe sur la Lune, ton avis était biaisé d'avance ! =P

    RépondreSupprimer
  2. Je viens de le commencer... et de me rendre compte que c'est en fait un tome 4. Ça me rassure de lire qu'on peut le lire seul :P

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un tome 3 me semble-t’il, selon la NooSFere. On peut tout à fait le lire seul, et en plus c'est très divertissant !

      Supprimer
    2. Pour Goodreads c'est un tome 4. En fait peu importe, j'ai rien lu avant de toute façon ^^

      Supprimer
    3. T'as raison on va pas chipoter pour un tome :p profite !

      Supprimer
  3. Ça a l'air d'être une bonne lecture détente en tout cas !

    RépondreSupprimer

Pages vues