mardi 20 novembre 2012

♥ Timeville : et si vous et votre famille vous réveilliez en 1980 ? de Tim Sliders

Le pitch :
Un matin, lorsque la famille Cartier se réveille, Anna la mère de famille comprend qu'ils ont fait un voyage dans le temps au tout début des années 1980. Ils se retrouvent précisément à l'époque où Anne et David se sont rencontrés et se sont juré un amour éternel... Qui les a envoyés là et pourquoi ? Et comment feront-ils pour retourner en 2012 ?

Mon avis :
"Y a que trois boutons à la télévision et je trouve plus la télécommande ! Et puis, il y a un gros robot avec des cornes jaunes qui envoie des éclairs sur des soucoupes volantes. C'est pas ça, Beyblade !"

Je suis tombée par hasard sur Timeville à la librairie le jour de sa sortie, alors que je n'avais prévu l'achat que pour janvier 2013. Écrit par Tim Sliders, pseudonyme d'un "écrivain et scénariste franco-américain de renom" (si quelqu'un sait qui c'est ?) et publié chez le Fleuve Noir, je dois dire que le pitch, la couverture, les années 80, tout cela était bien alléchant !

Voici un livre coup de cœur. Timeville est une comédie romantique ayant pour décor l'année 1980. En 2012, David Cartier est en train de divorcer d'Anna, son amour depuis 32 ans, car il est devenu un cuisinier riche, célèbre et surtout très imbus de lui-même. Il délaisse ses enfants sans que cela lui pose problème. Un soir, alors qu'il vient signer les papiers du divorce chez Anna (dans son ancienne maison donc), deux cambrioleurs entrent et le tabassent. Il se réveille, ainsi que sa famille (Anna sa future ex-femme, Agathe l'ado survoltée et Tom tout mignon de 6 ans) et les deux cambrioleurs le 6 décembre 1980. Ils se retrouvent dans une maison vintage, sans internet, sans portable, sans écran plat... De quoi péter un plomb !

"Il cherche le GPS en vain, le bouton électronique pour ouvrir le carreau ou régler le rétro.
Tout est manuel, c'est honteux. Un véritable scandale."

David Cartier est certainement inspiré d'un mix de chefs cuisiniers connus tel que Thierry Marx, qui pour ceux qui ne le connaissent pas, est un chef étoilé qui pratique la cuisine "moléculaire" et fait partie du jury de l'émission Top Chef. 

Les références aux années 80 seront un grand plaisir pour tous ceux qui les ont connues. C'est effectivement très jubilatoire, mais en même temps on finit par se mettre à leur place : les années 80 c'est bien dans les souvenirs nostalgiques, mais dans la réalité, quand on vient de  2012, comme dirait Agathe c'est l'enfer. Des coiffures et des fringues insupportables (paie tes épaulettes !), un manque de technologie flagrant (Trois chaines TV, pas de télécommande, pas de portable, de GPS, d'internet, d'airbag, de micro-ondes...), sans parler de l'état de la médecine (Anna est neurochirurgienne). Par contre, quand la musique est bonne... (ceci était un indice cadeau sur une apparition de guest-star)

"- Pourquoi vous me regardez comme ça m'sieur ? demande l'intéressé. Y a un problème ?
David sourit, pas de doute c'est bien lui.
- Marty ? Marty McFly ?
L'autre le considère avec méfiance, puis étonnement.
Il hésite avant de répondre en français, avec un léger accent américain :
- Vous devez me confondre, je m'appelle Michael. Michael J. Fox."

Oui, Timeville est l'endroit de tous les possibles !

Nous suivons donc au long du roman les galères et les souvenirs pas toujours faciles de cette famille éclatée. Ils ne savent pas ce qu'ils font là, comment ils y sont arrivés et surtout comment en repartir.  Les chapitres ultra-courts (de 3-4 pages généralement) permettent de donner un bon rythme à l'histoire. L'auteur réussit à très bien construire ses personnages, auxquels on s'attache, malgré ses mini-chapitres. C'est très appréciable.

J'aime beaucoup la couverture, totalement parlante et sur laquelle on retrouve tous les objets cultes de l'époque : le téléphone à cadran (une torture !!), la cassette, la R5, le walkman... Le pseudonyme de l'auteur, Tim Sliders, fait immanquablement penser à "Time Sliders", que vous n'aurez aucun mal à traduire.
 
On retrouve quelques coquilles (juin 1980, au lieu de décembre par exemple), qui ne sont finalement pas trop dommageables pour la lecture, à part celle que je cite qui peut être un peu perturbante. Mais comme ça vous êtes au courant.

En résumé, voici un roman jouissif, aux références réelles pour une histoire irréelle, avec une intrigue solide, des guest-stars à gogo, des personnages attachants. On se demande jusqu'au bout : mais comment ont-ils atterri là, pourquoi, pourront-ils en repartir, et surtout y sont-ils vraiment ? Du bon pop-corn ! Vous pouvez lire les 20 premières pages ici.



Les années 80 c'est bien. En musique seulement.

13 commentaires:

  1. Rhaaaaaaaaaaa il me tentait déjà et tu en rajoutes une couche !!!

    RépondreSupprimer
  2. Ca a l'air bien fun en effet ^^

    RépondreSupprimer
  3. Ce livre a l'air vraiment très drôle. En tout cas, rien que de lire tes extraits j'ai bien sourit. Et puis que de souvenirs... J'ai eu un Walkman comme sur ta photo. Quand on pense à tout ce qu'on utilise couramment aujourd'hui et qu'on n'avait pas dans les années 80... Définitivement un livre que je veux lire. Merci pour la découverte. :)

    RépondreSupprimer
  4. Pour ma part je préfère le clip original qui est plus accessoirisé ...
    http://www.youtube.com/watch?v=0Cl9C19u2Yc&feature=youtube_gdata_player

    RépondreSupprimer
  5. Je le note... T'as bien vendu ton morceau là! :-)

    RépondreSupprimer
  6. Comme les autres, en effet, tu donnes vachement envie ! Je suis tombé dessus par hasard, et il a l'air bourré d'humour et tes petites citations sont géniales :)
    Ca t'ennuie si je reprends un petit bout de ton avis pour mon RDV Blogo de la Tentation (que je publie après-demain) ?
    Biz

    RépondreSupprimer
  7. Je t'en prie Charabistouilles, fais donc ! ;-)

    RépondreSupprimer
  8. Un petit rappel à l'approche des vacances, c'est pafait ;)

    RépondreSupprimer
  9. Ah ben je l'avais loupé ce billet. J'espère autant m'amuser que toi, je vais bientôt le lire ^_^.

    RépondreSupprimer

Pages vues