mardi 18 décembre 2018

Hex de Thomas Olde Heuvelt

L'Ombre de Bragelonne est une collection horrifique que j'apprécie. Quand j'ai lu le pitch de Hex, j'ai tout de suite été tentée par la noirceur et le côté bien flippant de la sorcière aux yeux et à la bouche cousus qui apparait n'importe quand et surtout n'importe où, genre dans votre chambre la nuit MOUHAHAHAHA ! 

Hex est un roman horrifique de Thomas Olde Heuvelt, paru chez Bragelonne (et à paraître en février au Livre de poche). 

Particularité que je n'ai découverte qu'après coup (dans les remerciements), l'auteur a d'abord publié son livre en néerlandais avec une intrigue qui se passait donc aux Pays-Bas, pays des sorcières et du puritanisme religieux, dans la ville de Beek. 

Lorsqu'il a vendu ses droits aux US, on lui a demandé de transposer son roman aux États-Unis (genre les américains achèteront jamais un roman qui se passe en Europe, trop la loose - c'est probablement vrai en plus) et nous voici donc près de New York dans un village qui a d'abord été une colonie néerlandaise nommée New Beek, puis plus tard Black Spring (ça maintient la cohérence, la colonie néerlandaise, c'est très bien vu). Et non seulement il a transposé son intrigue ailleurs mais il a aussi changé toute la fin. Bragelonne a donc fait traduire la version américaine. Alors si quelqu'un a des tuyaux sur la fin néerlandaise, ça m'intéresse !

J'ai bien apprécié ma lecture de Hex, malgré des petites longueurs. C'est un huis-clos à la taille d'une petite ville dont les habitants doivent garder un secret fou qui les ronge. Ce sont les adolescents qui vont mettre le feu aux poudres, car ils n'acceptent pas cette situation d'isolement.

Ce qui est étonnant avec ce roman, c'est que ça commence à la fois flippant mais aussi bon enfant. D'un côté cette sorcière effroyable avec ses yeux et sa bouche cousus, dont le murmure vous donne envie de vous suicider, de l'autre le groupe Hex qui surveille la sorcière grâce à son application (et oui en tant qu'habitant de Black Spring, on vous fournit un iphone pour la géolocaliser en temps réel) et invente des faux chantiers de construction et autres repoussoirs rigolos quand des personnes extérieures à la ville veulent acheter une maison dans le coin. (Oui parce qu'une fois qu'on a passé une nuit à Black Spring, on ne peut plus jamais s'en éloigner, sous peine d'avoir des pensées morbides puis suicidaires en quelques jours). Bon ok c'est surtout flippant en fait.

L'auteur étoffe son intrigue d'anecdotes pseudo-historiques et s'appuie sur les tristement célèbres chasses aux sorcières menées par les puritains pour construire son contexte. Ambiance. Il fait pas mal de références à Edgar Allan Poe également : des oiseaux porteurs de mauvais présages, la maladie, le côté inquisitorial de la gouvernance de la ville... Il évoque explicitement Le Masque de la mort rouge mais aussi Le Puits et le pendule de façon plus métaphorique mais pas moins douloureuse pour le personnage.

Après je vous l'accorde, il faut suspendre son incrédulité dès le départ, parce que la sorcière dans le salon qu'on cache avec un torchon sur la tête pour pouvoir manger tranquille, c'est limite too much. Mais bon on dit qu'on s'habitue à tout, alors pourquoi pas à vivre avec une sorcière qui apparait à sa guise. 

De même, comment garder un tel secret vis à vis du monde extérieur à l'heure d'internet ? A l'heure des vidéos qu'on diffuse sur les réseaux en direct ? Il se trouve que les réseaux sociaux sont bloqués et internet bridé à Black Spring. Cette partie de l'intrigue m'a moyennement convaincue. Quoique après tout, des pays entiers avec "démocratique" dans leur nom y arrivent très bien...

Finalement, je n'irai pas comme Stephen King dire que Hex est carrément brillant, mais par contre c'est clairement original. J'ai apprécié cette lecture, son ambiance, et je l'avoue j'ai quelques fois dû me raisonner dans mon lit en me disant que non non la sorcière n'est pas de l'autre côté de la chambre à te regarder de ses yeux cousus. It's OK. 

Âmes sensibles s'abstenir !

Hex
de Thomas Olde Heuvelt
Bragelonne - L'Ombre - septembre 2017
408 pages
Traduit de l'américain par Benoît Domis
Papier : 20€ / Numérique : 12,99€
Titre original : Hex - 2013

9 commentaires:

  1. Non, toujours pas... Tu le vends bien mais ce n'est pas du tout ce que je recherche.
    Par contre on sent que tu as aimé. ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai bien apprécié d'avoir peur ! Non tu n'aimerais pas c'est un livre d'horreur, tu ne pourrais plus dormir sans ton doudou !

      Supprimer
  2. Celui-là, j'ai longtemps hésité à faire une offre (pour Denoël, à l'époque). Je crois qu'il y a un film dans les tuyaux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah intéressant ! Oui j'ai lu que les droits ont été achetés effectivement. Tout à fait le genre de film que je ne regarderai pas, j'aurai trop peur haha

      Supprimer
  3. Mais mais mais... pourquoi avoir changé la fin ? À moins d'une vraie explication logique, ça me parait terriblement frustrant et énervant. Du coup je suis encore bien plus content de ne pas faire partie des potentiels lecteurs - brrr, j'en tremble rien qu'à te lire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il dit que comme il a dû transposer et donc changer son histoire, il a eu envie de refaire la fin apparemment ! Mais j'aimerais biem connaître l'autre fin.

      Supprimer
  4. Je viens de le finir et j'ai vraiment passé un excellent moment avec ce livre et avec Katherine. Mais je n'arrive pas a trouver la fin originale du roman... Ça me frustre!

    RépondreSupprimer

Pages vues