mardi 5 janvier 2016

Positif de David Wellington

Positif est un roman post-apocalyptique zombie de David Wellington paru chez Bragelonne.

Tout le monde peut être positif... Le signe « plus » tatoué au dos de la main de Finnegan le marque comme un positif. À tout moment, le virus zombie pourrait se diffuser dans son corps, transformant l’être humain rationnel qu’il est en un monstre affamé. Sa seule chance de mener une existence normale est de survivre à la période d’incubation potentielle. Finn se lance alors seul dans un voyage infernal qui lui fait traverser une Amérique métamorphosée – un territoire sombre et dangereux, peuplé de héros, de pillards, de fous furieux et de hordes de zombies. Et bien que ceux-ci soient partout, Finn ne tarde pas à découvrir que le plus grand danger vient peut-être de ses frères humains...

Positif, c'est l'histoire de Finnegan, un jeune adulte de la seconde génération après la catastrophe zombie. On le rencontre alors qu'il pêche un homard dans une station de métro inondée de New York, devenue une enclave sûre. Problème : les zombies de ce roman sont en fait des infectés, et l'incubation est de... 20 ans. Les "première génération" (les personnes survivantes de la catastrophe, dont sont les parents de Finn) sont donc toujours susceptibles de se transformer. Ce qui devait arriver, arriva, et Finn, soupçonné d'être porteur du virus, devient un Positif avec un + tatoué sur la main, et est envoyé hors de l'enclave, dans des terres dignes de Mad Max avec des zombies, pour aller vivre dans un camp surveillé par l'armée avec d'autres positifs.

Positif est ce que j'appellerai un BON post-apo, classique mais efficace. Pour moi, il se classe vers le haut du panier. Toutes les étapes obligées du post-apo sont là : les infectés ont provoqué une fin du monde, des enclaves se sont créées, et à l'extérieur de nouvelles façons de survivre, plus violentes. Le gouvernement est dépassé et l'armée se bat contre les pillards (façon Mad Max) qui récupèrent toutes les ressources possibles dans les maisons abandonnées, mais aussi contre une religion nihiliste en expansion. Certaines ficelles sont un peu grosses, mais le plaisir de lecture ne s'en ressent que très peu tant le lecteur se prend au jeu et traverse ce pays détruit en compagnie du héros avec délectation.

C'est un voyage initiatique dans une Amérique en ruine que va faire Finn. Il va découvrir un monde qu'il ne connait pas, faire des rencontres qui vont construire sa personnalité et l'aider à se débrouiller face aux infectés mais surtout face aux hommes. Clairement les infectés sont ici un prétexte à la fin du monde et à jeter Finn sur la route, le plaçant dans des situations problématiques qu'il n'aurait jamais imaginé exister et dont il devra se sortir.

On appréciera un personnage féminin fort au côté du protagoniste, mais on regrettera qu'il le soit parce qu'il a été brisé, comme souvent. Reste que Positif est un post-apo divertissant comme je les aime, qui explore également la mise en place de systèmes politiques et la résolution de conflits, faisant le plus possible la part belle à l'intelligence plutôt qu'à la force, d'où la comparaison à World War Z de Max Brooks sur la couverture.

"La peur m'avait accompagnée presque toute ma courte vie. On nous l'inculquait très tôt. Peur des zombies. Peur des autres gens. La parano constante des première génération après la catastrophe. Certes, elle leur a rendu de grands services. Mais alors que nous maîtrisions de mieux en mieux les techniques de survie, que nous apprenions à ne pas nous inquiéter au moindre pépin, j'ai pris conscience que le prix de la peur était trop élevé. Elle transformait les êtres humains en animaux, certains en sauvages. A cause d'elle, de braves gens étaient devenus méchants et cruels, toute une nation s'était repliée sur elle-même et se repaissait de ses enfants."

Pour résumer, Positif est un roman post-apocalyptique zombie de David Wellington paru chez Bragelonne. C'est un bon post-apo, classique mais efficace. Pour moi, il se classe vers le haut du panier, mêlant voyage initiatique, réflexion et gestion de conflits dans une Amérique en ruine ressemblant fort à celle de Mad Max. Une lecture plaisir divertissante que je vous conseille.
 
Lecture n°12 dans le cadre du
Zombies Challenge de La Prophétie des Ânes
Positif
de David Wellington
Bragelonne - L'Ombre - Novembre 2015
552 pages
Traduit de l'américain par Benoît Domis
Papier : 23€ / Numérique : 12,99€
Titre original : Positive - 2015

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Pages vues