dimanche 28 avril 2019

♥ L'Ours et le Rossignol de Katherine Arden

"On me dit comment je dois vivre et on me dit comment je dois mourir. Je dois être la servante d'un homme et sa jument pour ses plaisirs, ou me cacher derrière des murs et abandonner ma chair à un dieu froid et silencieux. [...] Je préfère mourir demain dans la forêt plutôt que vivre cent ans de la vie qui m'a été choisie."

L'Ours et le Rossignol est un roman de Fantasy de Katherine Arden. Inspiré des contes et de l'histoire russes, il est publié chez Denoël dans la collection Lunes d'encre.

Je n'avais pas vraiment prévu de le lire, mais plusieurs collègues blogueurs m'y ont incitée. Au final, je ne regrette pas d'avoir ouvert ce superbe roman, qui m'a enchantée !

Au plus froid de l’hiver, Vassia adore par-dessus tout écouter, avec ses frères et sa sœur, les contes de Dounia, la vieille servante. Et plus particulièrement celui de Gel, ou Morozko, le démon aux yeux bleus, le roi de l’hiver. Mais, pour Vassia, ces histoires sont bien plus que cela. En effet, elle est la seule de la fratrie à voir les esprits protecteurs de la maison, à entendre l’appel insistant des sombres forces nichées au plus profond de la forêt. Ce qui n’est pas du goût de la nouvelle femme de son père, dévote acharnée, bien décidée à éradiquer de son foyer les superstitions ancestrales. 

Cette lecture ne m'inspirait pas vraiment au départ, à cause de son aspect conte, mais aussi du folklore russe que je ne connais quasiment pas. Puis j'ai commencé et je n'ai plus pu m'arrêter ! L'histoire de cette famille dont les filles sortent de l'ordinaire, capables de voir les créatures invisibles m'a happée.

Marina, la mère de Vassia, s'est sacrifiée pour lui donner naissance, sachant qu'elle serait extraordinaire. Celle-ci est donc élevée par Dounia, la gouvernante, au fin fond de la Russie. Sa famille est aisée, son père seigneur. Elle grandit dans l'amour de ses frères et sa sœur, avec un père aimant.

L'Ours et le Rossignol raconte l'histoire de Vassia mais aussi de sa famille. Un jour, son père se remarie et Vassia se retrouve avec une belle-mère étrange et aigrie, qui évidemment la déteste. Nous allons voir Vassia grandir dans ce contexte de conte que l'on connait bien.

Les créatures fantastiques des légendes russes peuplent ce récit, tantôt protectrices, tantôt dangereuses et mortelles. Attention de ne pas oublier les offrandes !

Le domovoï protège le foyer

Autre ressort de l'intrigue, la religion nouvelle, le christianisme, va venir supplanter les anciennes croyances, faisant de Vassia une sorcière aux yeux des villageois et laissant le domaine sans protection et sous influence.

Ce roman féministe, empli de folklore et de nature sauvage, me laisse des images magnifiques en tête. Par moment intimiste, près du poêle en famille, et à d'autres carrément épique dans la forêt, L'Ours et le Rossignol nous raconte un basculement, le passage d'un monde à un autre, une époque charnière pour les croyances, les traditions, pour les femmes mais aussi les chemins de traverse entre le réel et la magie...

Trouvé sur Tumblr

J'ai appris par les blogopotes que c'est le premier tome d'une trilogie (Winternight), cependant ce roman se suffit largement à lui-même, vous pouvez le lire en one-shot. Pour les curieux, la suite semble prévue pour cet été chez Lunes d'encre (source NooSFere)

Ils en parlent : Cédric, Gromovar et on en parle ici sur le forum du Planète SF !

L'Ours et le Rossignol
de Katherine Arden
Denoël - Lunes d'encre - Janvier 2019
368 pages
Traduit par Jacques Collin
Illustration de couverture (superbe) par Aurélien Police
Papier : 21,90€ / Numérique : 15,99€
 Titre original : The Bear and the Nightingale - 2017

10 commentaires:

  1. La couverture est magnifique ! La façon dont tu en parles laisse penser que c'est véritablement un conte, et du coup, au-delà des personnages, l'intrigue est bien tournée ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est bien fichu on suit Vassia depuis sa naissance, et les changements qui se font dont elle n'a pas forcément conscience tant en elle qu'autour d'elle. Un peu onirique parfois, mais assez pêchu quand même. Ça se tient vraiment bien, avec en plus un contexte intéressant (le village, Moscou qui guette, la religion,les non droits des femmes...)

      Supprimer
  2. Il est dans ma liste lui, son côté contes me parle beaucoup !

    RépondreSupprimer
  3. Les blogopotes m'avaient déjà plutôt tenté, mais le fait que tu y sois allé un peu à reculons et que tu en sortes conquise achève de me convaincre. ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu vas voir, c'est assez magique, très dépaysant !

      Supprimer
  4. Ce roman me plairait, je pense (mais c'est toujours le prix élevé du numérique chez Lunes d'encre qui me freine, là où je n'ai pas d'hésitation chez L'Atalante ou Le Bélial, pour ne citer qu'eux) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Malheureusement leur politique en terme de numérique n'est pas très bon marché ! Y a une évolution qui ne se fait pas :/

      Supprimer
  5. J'ai craqué l'autre jour, j'ai hâte de le lire !

    RépondreSupprimer
  6. Ce livre me tente aussi !
    Et je me retiens aussi pour les mêmes raisons que Brize justement...
    Par contre, j'apprends aussi qu'il s'agit d'un premier tome.

    RépondreSupprimer

Pages vues