dimanche 29 novembre 2015

♥ Feuillets de cuivre de Fabien Clavel

Feuillets de cuivre de Fabien Clavel est un fix-up (recueil de nouvelles formant un ensemble cohérent) publié aux Éditions ActuSF. L'auteur s'approprie la tradition des feuilletons du XIXème siècle dans ce polar steampunk érudit. Ce fut pour moi un enchantement ! (ça doit être un truc de magie noire à tous les coups !) Le roman s'accompagne d'une préface d’Étienne Barillier ainsi que d'une postface d'Isabelle Périer.

Paris, 1872. On retrouve dans une ruelle sombre le cadavre atrocement mutilé d'une prostituée, premier d'une longue série de meurtres aux résonances ésotériques. Enquêteur atypique, à l'âme mutilée par son passé et au corps d'obèse, l'inspecteur Ragon n'a pour seule arme contre ces crimes que  sa sagacité et sa gargantuesque culture littéraire. 

La couverture d'Ammo est travaillée et couleur cuivre oxydé, le titre brille et est sans équivoque, Feuillets de cuivre est une œuvre qui crie "steampunk". Écrit dans une forme traditionnelle du XIXème siècle : le feuilleton, modernisé par l'auteur, c'est un polar prenant. 

"Je suis comme la fiction : un mensonge qui dit la vérité."

mercredi 25 novembre 2015

Challenge Dystopie

Bon, j'avais dit que je calmais les challenges, mais Valunivers m'a tentée avec son challenge dystopie ! J'aime beaucoup ce genre qui dénonce les dérives totalitaires. Il se déroule du 8 novembre 2015 au 31 décembre 2016.

Dernièrement j'ai lu d'excellents livres du genre. Je pense à Futu.Re de Dmitry Glukhovski, mais aussi aux deux premiers tomes de la trilogie du Subtil changement de Jo Walton (Le Cercle de Farthing et Hamlet au paradis) ou encore Zombie nostalgie d'Øystein Stene.

Ma PAL dystopique :

mardi 24 novembre 2015

♥ Zaï zaï zaï zaï : un road movie de Fabcaro

Tout a commencé quand deux collègues m'ont montré cette BD : Zaï zaï zaï zaï de Fabcaro aux éditions 6 pieds sous terre. "-Tu l'as lu ? -Non ! C'est bien ?" Et là elles se mettent à se marrer comme des bossues en me parlant de menace au poireau, de discussion déplacée à propos d'une bouteille de Perrier, de chien empaillé... Puis plus sérieuses, elles me racontent le pitch : un auteur de BD se rend compte à la caisse d'un supermarché qu'il a oublié sa carte de fidélité. Pas de chance pour lui, c'est un crime dans ce monde ! C'est le début d'une cavale pour celui qui vient de devenir l'ennemi public n°1, alors qu'il n'avait déjà pas de chance puisqu'il est auteur de BD. Welcome to la dystopie absurde de l'année, un bijou !

Un auteur de bande dessinée, alors qu'il fait ses courses, réalise qu'il n'a pas sa carte de fidélité sur lui. La caissière appelle le vigile, mais quand celui-ci arrive, l'auteur le menace et parvient à s'enfuir. La police est alertée, s'engage alors une traque sans merci, le fugitif traversant la région, en stop, battant la campagne, partagé entre remord et questions existentielles. Assez vite les médias s'emparent de l'affaire et le pays est en émoi. L'histoire du fugitif est sur toutes les lèvres et divise la société, entre psychose et volonté d'engagement, entre compassion et idées fascisantes. Car finalement on connaît mal l'auteur de BD, il pourrait très bien constituer une menace pour l'ensemble de la société.

Laissez tout tomber, voici la BD qu'il faut lire ! Vous aimez rire, vous avez un grand sens du second voire du trente-sixième degré ? Ce livre est pour vous. Court, rythmé, bourré d'humour, c'est juste un enchantement ! La plume de Fabcaro est acérée, croyez-moi.

vendredi 20 novembre 2015

Zombie nostalgie d'Øystein Stene

Zombie nostalgie d'Øystein Stene est un roman dystopique, zombie et mélancolique publié chez Actes Sud dans la collection Exofictions. Encore une fois l'éditeur se démarque de la production actuelle, comme il l'avait fait avec Lune Noire de Kenneth Calhoun (pour le pire) et avec Le Monde de la fin d'Ofir Touché Gafla (pour le meilleur). Heureusement dans le cas présent, c'est effectivement pour le meilleur !

Au milieu de l’océan Atlantique se cache une petite île dont les services de renseignements américains et européens ont gardé secrète l’existence depuis la Première Guerre mondiale. Les cartes officielles ont été manipulées et le moindre esquif qui s’approche est coulé.
En janvier 1989, un homme se réveille nu dans un hangar sur l’île. Sa peau est grisâtre, son corps froid, ses membres gourds. Il ne sait ni où il est, ni comment il a atterri là. Fait encore plus troublant : il n’a aucune idée de qui il est. Pris en charge par le service d’accueil de l’île de Labofnia, il comprend que son arrivée n’a rien d’exceptionnel. Depuis toujours, les futurs Labofniens surgissent spontanément sur l’île. Ils ignorent leur identité, n’ont aucun souvenir de leur vie antérieure, n’éprouvent aucun désir, aucune émotion. Leur vie n’est pas régie par le sommeil ou la nourriture. Perdus, ils s’abandonnent à une pathétique pantomime en imitant le comportement des vivants. Mais certains refusent de renoncer au rêve de pouvoir un jour ressentir, même si le moyen d’y parvenir défie toute notion d’humanité…


dimanche 15 novembre 2015

Touch de Claire North

Touch est le dernier roman de Claire North (pseudonyme de Catherine Webb) paru chez Delpierre. C'est un thriller fantastique prenant, qui m'a tenue en haleine du début à la fin.

Kepler, agressé par un inconnu dans une ruelle sombre, effleure la cheville de son meurtrier dans un dernier souffle. C'est alors qu'il distingue le monde du point de vue de son assassin, observant son propre corps ensanglanté. Désormais, il possède la capacité à passer d'un corps à un autre et de vivre d'autres vies.

Parfois quand il est question de fantastique, les éditeurs usent et abusent du mot thriller, notamment pour faire rentrer le roman dans une case jugée plus vendeuse ou pour "rassurer" le lecteur. Sur ce coup, c'est moi qui vous rassure, le terme de thriller n'est pas usurpé : action, fuites, fusillades et courses-poursuites, Claire North vous attrape dès les premières pages pour ne plus vous lâcher !

samedi 14 novembre 2015

Symphonie...

Un morceau qui fait sortir toutes mes émotions, et aujourd'hui il faut que ça sorte... J'espère que ça pourra vous servir aussi.

L'Allegreto du Second Mouvement de la Septième Symphonie de Beethoven. 

A fond et on chiale un bon coup sur les trois premières minutes.

mercredi 11 novembre 2015

Les Intrus de Lauren Oliver

Les Intrus est un roman fantastique de Lauren Oliver, sorti simultanément avec la couverture ci-contre chez Hachette (en catégorie YA - je ne l'ai pas trouvé spécialement orienté YA, à part qu'on a un ado qui s'exprime de temps en temps) et chez Le Livre de Poche (sans la qualification YA). J'ai décidé de me pencher dessus à l'approche d'Halloween, puisqu'il y est question de fantômes et de maison hantée. La lecture a finalement été sympathique mais pas effrayante du tout.

A la mort de Richard Walker, son ex-femme, ses deux enfants et sa petite fille retournent dans la maison familiale pour la succession. Mais la bâtisse est hantée. Les fantômes ne sont pas disposés à céder la place aux nouveaux occupants.

samedi 7 novembre 2015

Visionnage commun : Retour vers le Futur 2

Comme promis je vous propose un visionnage commun de Retour vers le Futur 2.

Un visionnage commun, ou VC, en quoi ça consiste ? On fixe une date, une heure, et on se retrouve dans une chatroom privée pour regarder et surtout commenter le film ensemble !

Pour ce faire, j'ai créé un Doodle, que avez rempli en cliquant ici, afin de me faire part de vos disponibilités.

Nous regarderons donc Retour vers le futur 2 le mardi 1er décembre à 21h ! C'est la soirée qui réunit le plus de monde !


Tout le monde peut nous rejoindre, même au dernier moment.


vendredi 6 novembre 2015

Hamlet au paradis, Subtil changement tome 2 de Jo Walton

Hamlet au paradis est le second tome de la trilogie Subtil changement de Jo Walton. Il fait suite à l'excellent Cercle de Farthing. Denoël Lunes d'Encre publie ce polar uchronique bien anglais comme il faut !

Londres. 1949. Viola Lark a coupé les ponts avec sa noble famille pour faire carrière dans le théâtre. Quand on lui propose de jouer le rôle-titre dans un Hamlet modernisé où les genres ont été chamboulés, elle n'hésite pas une seconde. Mais l'euphorie est de courte durée, car une des actrices de la troupe vient de mourir dans l'explosion de sa maison de banlieue.
Chargé de l'affaire, l'inspecteur Carmichael de Scotland Yard découvre vite que cette explosion n'est pas due à une des nombreuses bombes défectueuses du Blitz. Dans le même temps, Viola va cruellement s'apercevoir qu'elle ne peut échapper ni à la politique ni à sa famille dans une Angleterre qui embrasse la botte allemande et rampe lentement vers un fascisme de plus en plus assumé.


Comme dit plus haut, Hamlet au paradis est le second tome d'une trilogie, si vous voulez éviter d'éventuels spoilers, référez-vous à la chronique du Cercle de Farthing, le premier tome. 

lundi 2 novembre 2015

Back from les Utopiales : compte-rendu en un tome

Samedi j'étais aux Utopiales. Une journée riche en rencontres, en livres et en rires ! Je n'avais pas prévu de programme, sachant parfaitement que je serais incapable de le suivre. Mais certaines étapes étaient incontournables : revoir ma Choupinette d'amour, la remise du Prix Planète SF, les dédicaces de Christopher Priest et Michal Ajvaz, la rencontre avec Karine Gobled et Bertrand Campéis autour de leur excellent Guide de l'Uchronie, et évidemment le restaurant avec les blogopotes !

Le matin a donc eu lieu la remise du Prix Planète SF à 11h dans le tout nouvel Agora de M. Spock comme annoncé dans le programme officiel des Utopiales (*fierté*). Quatre livres étaient en lice, et c'est Je suis ton ombre de Morgane Caussarieu publié chez Mnémos, un roman vampirique captivant à l'ambiance oppressante et malsaine, autour de l'enfance brisée, qui l'a emporté. Morgane nous a fait l'honneur et le plaisir d'être présente avec son éditrice Charlotte Volper, et ce fut un moment très agréable avec la pétillante punkette qui a déclaré être très fière d'avoir "défoncé Neil Gaiman" (on la comprend !)

Pages vues